A la niche !

Sidney, le samedi 13 avril 2019 – On arrête plus les antivax et leurs théories contaminent désormais nos boules de poils.

Ainsi, en Australie, non content de refuser la vaccination pour eux et leurs enfants, certains militants appliquent désormais leur raisonnement à leurs animaux de compagnie, comme a pu le constater Sam Kovac, vétérinaire australien basé à Sydney, qui a témoigné pour The Guardian.

Le spécialiste raconte ainsi que de plus en plus de propriétaires de chiens et de chats demandent si la vaccination contre le parvovirus peut rendre leur animal autiste !

Complètement hystérique

« La plupart du temps, les gens sont calmes, ils ne s'y opposent pas fermement une fois qu'on leur a parlé des données scientifiques et des statistiques. Mais nous avons vu certains quitter le cabinet complètement hystérique en disant qu'il était absolument inenvisageable que leur chien soit vacciné. Ils pensent que cela cause des maladies auto-immunes ou l'autisme » explique le professionnel.

Il rappelle en outre : « il n'y a aucun cas de chien ou de chat atteint d'autisme » et estime, semble-t-il échaudé, que ces individus ne devraient pas être autorisés à avoir des compagnons à quatre pattes alors qu'ils sont prêts à les exposer à des maladies évitables…

F.H.

Copyright © http://www.jim.fr

Réagir

Vos réactions

Soyez le premier à réagir !

Les réactions aux articles sont réservées aux professionnels de santé inscrits
Elles ne seront publiées sur le site qu’après modération par la rédaction (avec un délai de quelques heures à 48 heures). Sauf exception, les réactions sont publiées avec la signature de leur auteur.

Réagir à cet article