La vie de Bryan

Dallas, le samedi 3 juin 2023 - Lorsqu'il cède son entreprise de paiement en ligne Braintree pour 800 millions de dollars en 2013, Bryan Johnson, 36 ans est richissime mais en surpoids, dépressif et d’humeur suicidaire. Remis sur pied par Dame fortune, il se fixe un nouvel objectif : retrouver le corps d'un jeune homme de 18 ans.

Pour ce faire, le rentier a mis en place un protocole baptisé Project Blueprint avec l’aide de son médecin, le Dr Oliver Zolman, un médecin spécialiste de la « médecine régénérative » britannique qui a fixé le prix de sa consultation à 1000 €... avec tact et mesure, bien sûr ! Tous les matins, Bryan Johnson se lève à 5h du matin. Il effectue une séance de sport d'une heure, composée de vingt-cinq exercices différents, dont trois séances à haute intensité par semaine. Il boit ensuite un jus contenant de la créatine, des flavanols de cacao et des peptides de collagène. Son alimentation quotidienne se compose principalement de bouillies de légumes, de quelques noix, graines et baies. Ni sucre, ni sel, et uniquement des produits véganes. Il ingère très précisément 1 977 calories par jour. Il consomme également des compléments alimentaires et des suppléments de toute sorte : au total, c'est plus d'une centaine de pilules que le millionnaire avale dans la journée !

Johnson est convaincu que sa cure de jouvence est déjà un succès. « Ce que je fais peut sembler extrême », reconnaît-il, « mais j'essaie de prouver que la décomposition n'est pas inévitable. »

Une équipe de 30 médecins !

Au total, trente médecins sont chargés de suivre et de mettre en œuvre le protocole minutieux imposé par Johnson. Chaque mois, il se soumet à une batterie de tests : IRM, électrocardiogrammes, analyses sanguines et... coloscopie ! Quant au bon Dr Zolman, il stimule régulièrement dans des séances probablement lucratives le plancher pelvien de son patient avec des impulsions électromagnétiques pour améliorer le tonus musculaire dans des endroits difficiles d’accès, et il se plaît également à enregistrer via des capteurs les érections nocturnes de Johnson ! Selon cet aréopage, les résultats montrent que son « âge biologique global » (sic) a diminué d'au moins cinq ans. Son cœur aurait l'âge de celui d’un homme de 37 ans, sa peau d'un homme de 28 ans, et ses poumons et sa condition physique d'un homme de 18 ans.

Bryan Johnson, qui a oublié d’adjoindre une psychothérapie à son protocole, a récemment franchi un cap et fait la une des médias américains en faisant fièrement la publicité d’une opération de vampirisme familial. Il a imposé à son fils de 17 ans de lui faire don d’un demi-litre de sang et a généreusement donné à son tour un demi-litre de son sang à son père, âgé de 77 ans. Le trio s'est rendu dans une clinique près de Dallas le 3 avril dernier pour procéder à cet « échange trigénérationnel » de leurs globules rouges.

« L’exemple même de la science mal comprise »

La croyance selon laquelle les fluides corporels, en particulier le sang des enfants ou des adolescents, ont des vertus rajeunissantes pour les corps plus âgés, est ancrée dans l'imaginaire collectif. Cette croyance découle en partie d'expériences scientifiques menées sur des souris, qui ont suggéré que les rongeurs pouvaient augmenter leur espérance de vie grâce au sang de leurs congénères plus jeunes. Interrogé par Doctissimo sur cette expérience, le Dr Christophe de Jaeger, spécialisé dans la sénescence, explique : « Il s’agit de la parabiose hétérochromique, une expérience qui consiste à relier les circulations sanguines de deux souris, une jeune et une âgée. Dans cette expérience, on constate en effet que chez la souris âgée, les marqueurs du vieillissement disparaissent : la souris rajeunit, littéralement ! »

L’une des différences majeures entre cette expérience et le bricolage transfusionnel de Bryan Johnson est que le sang des deux souris est complètement échangé. « Il ne s’agit pas d’une simple transfusion, comme l’expérimente Bryan Johnson ici. Dans le cas de cette expérience chez la souris, les sangs sont échangés dans leur totalité. Cette expérience réalisée par ce milliardaire est l’exemple même de la science mal comprise. Si Bryan Johnson avait une équipe médicale compétente, jamais il ne ferait ce genre de choses »...

Johnson a également investi des millions de dollars dans une entreprise appelée "Kernel" qui se consacre à la recherche et au développement de technologies d'interface cerveau-machine qui prétendent pouvoir inverser le processus de vieillissement.

Mais tout ceci ne serait qu’un amuse-gueule et Johnson envisage désormais d’avoir recours à la thérapie génique préventive.

Quand on vous dit comme François de La Rochefoucauld que « Le soleil ni la mort ne se peuvent regarder fixement »…

F.H.

Copyright © 2023 JIM SA. Tous droits réservés.

Réagir

Vos réactions (2)

  • Sidérant !

    Le 04 juin 2023

    Confer ma réaction sur la croyance de Novac Djokovics supra.
    Un gogo dépressif et riche, facile à influencer, je comprend. Mais cette équipe de 30 personnes : tous des escrocs, des ignares ou des imbéciles ?

    Dr F Chassaing

  • Même diplôme que tout le monde

    Le 29 novembre 2023

    Il finira avec le même diplôme que tout le monde : le certificat de décès.
    Sans avoir vecu

    Pr A. Muller

Réagir à cet article