Quatre doses ne suffisent pas

Dresde, le samedi 9 avril 2022 – Mois après mois, le nombre de doses suffisantes pour être protégé contre la Covid-19 ne cesse d’augmenter. Souvenons-nous qu’au tout départ de la campagne vaccinale début 2021, seules deux doses étaient nécessaires, à trois semaines d’intervalle. Fin 2021, à mesure que les autorités sanitaires constataient une baisse de l’immunité protectrice chez les personnes vaccinées, une troisième dose a été recommandée d’abord pour les plus âgés puis ensuite pour l’ensemble des adultes. Et l’on semble prendre le même chemin avec la quatrième dose, d’abord ouverte en France aux personnes de plus de 80 ans puis depuis ce jeudi étendue aux plus de 60 ans.

Si la quatrième dose commence à peine à être administrée dans le monde, certains ont déjà dépassé ce stade. Pour les personnes immunodéprimées, il est d’ores et déjà recommandé en France de se faire vacciner trois à six fois selon le niveau d’anticorps observé après chaque dose. Nous avons par ailleurs déjà évoqué dans un précédent article le cas des Français expatriés en Russie, déjà vaccinés trois fois avec un produit russe et contraints de recevoir trois doses d’un vaccin occidental pour bénéficier du passe sanitaire en France.

Jusqu’à trois doses par jour

Mais un Allemand originaire de Saxe semble avoir battu tous les records mondiaux puisqu’il a reçu au moins 87 doses ! L’histoire est racontée par un journal local qui explique que l’individu, âgé de 61 ans, a commencé son marathon vaccinal en juillet dernier. Depuis neuf mois, il a fait le tour de tous les centres de vaccination des régions de Saxe et de Saxe-Anhalt.

Pour réussir à se faire vacciner autant de fois, l’homme n’a même pas eu à cacher son identité. Il se contentait de ne pas présenter sa carte d’assurance maladie et de venir à chaque fois avec un carnet de vaccination vierge, empêchant ainsi les responsables des centres de vaccination de constater qu’il avait déjà reçu toutes les doses nécessaires. Avec ce système simple, il a réussi à se faire vacciner jusqu’à trois fois par jour. L’individu a ainsi profité du manque de numérisation et de centralisation des données médicales en Allemagne. S’il a bien été question en janvier dernier de créer un registre national des vaccinés, l’idée a finalement été écartée, tout système de fichage des individus étant particulièrement mal perçu dans un pays encore marqué par les dictatures nazies et communistes.

Le vaccin soigne-t-il les rhumatismes ?

Le manège de l’homme le plus vacciné au monde a finalement pris fin lorsqu’un employé d’un centre de vaccination de Dresde l’a reconnu. Les centres de la région ont alors été alertés et l’individu a été arrêté alors qu’il tentait de recevoir sa 88ème dose à Leipzig. L’homme n’était pas motivé par une peur absurde de la Covid-19 mais bien par l’appât du gain : à chaque fois qu’il complétait un schéma vaccinal, il modifiait le nom sur son carnet de vaccination afin de le revendre à des antivaccins visiblement moins confiant sur la sécurité du vaccin que lui.

Relâché, l’homme est actuellement poursuivi pour falsification de documents et escroquerie. Une enquête est actuellement en cours pour retrouver qui sont ses acheteurs mais également pour savoir si le multi-vacciné n’a pas réalisé la même opération dans d’autres régions : les 87 doses ne sont donc qu’une estimation minimale. Cette sur-vaccination n’a semble-t-il provoqué aucun effet secondaire (peut-être cela rassurera-t-il les antivaccins) et ne lui a pas non plus apporté une immunité supérieure, le système immunitaire finissant par ne plus réagir à des stimulations aussi répétées, selon les explications des médecins allemands.

L’homme aux 87 doses n’est pas le premier dans le monde à se montrer trop gourmand en vaccins. Entre mai et juillet dernier, un Brésilien était parvenu à se faire administrer cinq doses de trois vaccins différents. En janvier, un Indien affirmait lui avoir reçu 11 doses (8 ont pu être documentées) car il pensait que cela soignerait ses rhumatismes. A l’heure de la quatrième dose, espérons que ces amoureux des aiguilles ne soient pas des précurseurs.

Quentin Haroche

Copyright © http://www.jim.fr

Réagir

Vos réactions

Soyez le premier à réagir !

Les réactions aux articles sont réservées aux professionnels de santé inscrits
Elles ne seront publiées sur le site qu’après modération par la rédaction (avec un délai de quelques heures à 48 heures). Sauf exception, les réactions sont publiées avec la signature de leur auteur.

Réagir à cet article