Qu’il est grand le mystère de l’ARN !

Nicosie, le samedi 5 février 2022 – Le chef de l’église orthodoxe de Chypre a décidé de suspendre les prêtres qui refusent la vaccination.

Si la puissance divine est sans limite, certains lui préfèrent tout de même un vaccin à ARN messager pour se protéger contre les formes graves de la Covid-19. C’est le cas notamment de Chrysostome II, de son nom de baptême Herodotos Dimitriou, primat de l’église orthodoxe de Chypre. Le patriarche, âgé de 80 ans, a bien compris que l’Esprit Saint était sans effet sur le coronavirus et est donc devenu un fervent défenseur de la vaccination.

Après avoir été l’un des premiers chypriotes à se faire vacciner publiquement le 29 décembre 2020, il s’est désormais lancé dans la chasse aux diaboliques antivaccins.

Ce lundi, le religieux a pris une décision radicale : tous les prêtres et étudiants en théologie de l’Eglise orthodoxe de Chypre qui ne seront pas vaccinés au 1er février seront suspendus, pour trois mois au moins. Douze religieux auraient depuis perdu leur poste pour avoir refusé le divin vaccin. S’ils persistent dans leur hérésie, ils pourraient même être défroqués a prévenu le patriarche. Pour Chrysostome II, il ne s’agit pas seulement d’une question sanitaire mais aussi de discipline : il n’est selon lui pas permis aux prêtres de désobéir à leur chef. L’an dernier, le vieil homme, qui arbore une barbe fournie comme le veut la tradition orthodoxe, avait déjà fustigé les prêtres ne portant pas de masque durant les offices.

Les antivaccins sont-ils des hérétiques ?

71 % des Chypriotes sont double vaccinés et 46 % sont triple vaccinés. Des chiffres dans la moyenne européenne, qui montrent que les habitants de l’île n’ont pas perdu la foi (en la science du moins). Les Chypriotes ont été relativement épargnés par l’épidémie de Covid-19, avec 736 morts pour 1 million d’habitants. Mais la vague Omicron a récemment aggravé la situation. Les contaminations ont monté jusqu’à 5 000 tests positifs par jour et 95 personnes sont décédés en janvier. Une apocalypse qui a donc conduit le primat orthodoxe à sévir contre les hérétiques antivaccins. L’église catholique romaine, avec laquelle Chrysostome II entretient de bonnes relations, croit également en la vaccination. En février 2021, le Vatican est devenu le premier pays du monde à rendre la vaccination obligatoire, provoquant le départ de trois gardes suisses.  Mais religion et lutte contre la Covid-19 ne font pas toujours bon ménage. En Serbie, l’église orthodoxe serbe ne croit ni à la distanciation sociale, ni au masque, ni aux vaccins. Irénée de Serbie, l’homologue serbe de Chrysostome (ils portent tous les deux une magnifique barbe grise) est mort de la Covid-19 le 20 novembre 2020 après avoir participé sans masque à des réunions religieuses sans respecter les gestes barrières.

Si les voies respiratoires du Seigneur sont impénétrables, celles des hommes d’Eglise le sont.

Nicolas Barbet

Copyright © http://www.jim.fr

Réagir

Vos réactions (4)

  • Ne pas se moquer des réligions

    Le 05 février 2022

    Soyons objectifs et sérieux.
    La qualité des articles dans cette revue ne permet pas les moqueries contre les religions.
    Le curé en question est un citoyen avéré et responsable. La religion n'a jamais été contre la médecine.
    Ne touchons pas aux conventions religieuses.

    Dr Anne Maher


  • Religions et vaccins (au Dr Maher)

    Le 06 février 2022

    On doit se moquer des religions, vestiges antédiluviens des pensées magiques d'une époque révolue! A l'heure du lancement du télescope James Web qui vas explorer notre univers autours de 13 milliard d'années, ne pensez vous pas ma bien chère consœur que ces personnes n'ont plus rien à nous dicter et surtout pas leur conceptions pathétique d'une morale de vie qui relève du temps où selon leur dictature féroce, la terre devait se situer au centre de l'univers statique et immuable dont ils prétendaient connaitre les mystères?

    Dr Jean-Louis Bernard

  • Se moquer des religions ?

    Le 06 février 2022

    Ce n'est pas qu'un droit, c'est un devoir.

    PR

Voir toutes les réactions (4)

Réagir à cet article