Pourquoi l’homme ne convoite-t-il pas la femme de son voisin ?

Saint-Louis, le samedi 6 avril 2013 – C’est une mésaventure romanesque qui arrive à un héros de comédie sentimentale sur deux et à un personnage de roman à l’eau de rose sur trois. Pourtant : « Au vu du nombre d’opportunités qu’ont les hommes de faire des avances à la compagne d’un ami, les propositions d’adultère sont relativement rares » remarque Mark Flinn, professeur d’anthropologie à l’Université du Missouri (Etats-Unis). Pour étayer sa thèse (que ne partageront sans doute pas ceux qui ont été victimes [?] d’une mésaventure si rare [?] et les spectateurs des bluettes suscitées), Mark Flinn et son équipe se sont intéressés aux dosages de testostérone dans une communauté rurale de Saint Domingue objet de nombreuses études d’ethnologie médicale.

Avoir un bon copain, c’est plus fidèle qu’une blonde !

L’équipe de l’anthropologue Mark Flinn a ainsi constaté que le taux de testostérone des adolescents et des hommes de cette communauté diminuait lorsqu’ils étaient en présence de la compagne d’un ami proche, alors qu’il augmentait significativement face à une femme qu’ils pourraient potentiellement « convoiter ». Comment expliquer ce phénomène ? « Nos mécanismes biologiques ont évolué de sorte à ce que nous fassions tout pour préserver notre amitié si celle-ci est stable » remarque Mark Flinn qui ajoute : « Nos découvertes sur les taux de testostérone mettent surtout en lumière la façon dont l’humain a évolué pour former des alliances ». Ainsi, les amis doublement trompés seront confortés sur un point : celui qui a convoité leur compagne n’était pas vraiment un bon copain !

Léa Crébat

Copyright © http://www.jim.fr

Réagir

Vos réactions (2)

  • Comportement et évolution

    Le 07 avril 2013

    Il est évident que les comportements positifs ou négatifs influent sur les modifications physiques de l'homme, comme dans tous mécanismes d'apprentissage qui modifient structurellement notre cerveau. Cette nouvelle concernant la préservation de l'amitié entre les hommes aux dépens de leurs pulsions primitives est une bonne nouvelle dans le cadre de l'évolution de la race humaine. Souhaitons qu'elle soit suivie par beaucoup d'autres.

    Dr J-F Huet

  • Simple survie !

    Le 08 avril 2013

    Quand il s'agissait de se défendre contre la tribu d'en face ou des maraudeurs, un bon copain était plus utile qu'une blonde!
    Le copain à préserver à tout prix: simple instinct de survie !
    On devient un peu cynique par les temps qui courent !
    Dr D. Teterchen

Réagir à cet article