Pourquoi l’initiative d’Ashley Lawrence est-elle sur toutes les lèvres ?

Paris, le samedi 18 avril 2020 – Pour les personnes présentant un handicap mental ou physique, les mesures de confinement peuvent renforcer leur sentiment d’isolement et d’exclusion de la société. Le gouvernement, en France, a essayé d’être attentif à ces situations particulières, communiquant sur le sujet et proposant des aménagements spécifiques (par exemple pour les personnes souffrant de troubles autistiques ou encore à travers la mise à disposition d’une attestation dérogatoire numérique simplifiée).

Cependant, les difficultés demeurent. Elles concernent notamment avec la généralisation du port du masque les personnes malentendantes, qui s’aident de la lecture sur les lèvres pour communiquer. Différents témoignages ont été publiés ces dernières semaines évoquant la détresse des sourds et malentendants, confrontés au refus des commerçants, mais aussi souvent des professionnels de santé de retirer leur masque pour faciliter le dialogue. Remarquant cet effet secondaire rarement signalé du port du masque une étudiante américaine, Ashley Lawrence, a connu une notoriété mondiale en confectionnant des masques en tissu (réutilisables et jetables) offrant une visibilité sur les lèvres. De façon assez simple, le masque est composé d’un empiècement transparent au niveau de la bouche. Grâce à une cagnotte en ligne ayant rencontré un certain succès, Ashley Lawrence a proposé d’offrir son prototype de masques. Dans un second temps, elle a préparé une vidéo détaillant les étapes de fabrication du dispositif. Si l’initiative a été saluée par de nombreuses organisations défendant des personnes sourdes et malentendantes, ce n’est finalement pas à elles qu’elle s’adresse en premier mais plutôt à ceux qui pourraient être en contact avec ces sujets ! Mais sans doute peut-on imaginer que les personnes sourdes puissent offrir à leurs interlocuteurs ce masque alternatif et adapté afin qu’ils remplacent pour quelques instants leur masque habituel… cela suppose néanmoins qu’il puisse disposer d’un petit stock, afin de « couvrir » leurs différents correspondants quotidiens ! 

M.P.

Copyright © http://www.jim.fr

Réagir

Vos réactions

Soyez le premier à réagir !

Les réactions aux articles sont réservées aux professionnels de santé inscrits
Elles ne seront publiées sur le site qu’après modération par la rédaction (avec un délai de quelques heures à 48 heures). Sauf exception, les réactions sont publiées avec la signature de leur auteur.

Réagir à cet article