Pourquoi West Jordan n’a pas fêté Halloween hier ?

West Jordan (Utah), le samedi 1er novembre 2014 – Il n’y aura pas de neige à Noël cette année à West Jordan, dans l’Utah, région pourtant régulièrement recouverte de flocons en hiver. Ou plus exactement, il n’y a pas eu de neige à Noël. Car cette année, la naissance du petit Jésus a été fêtée à la toute fin du mois d’octobre dans un quartier entier de cette grande ville de plus de 100 000 habitants. Les maisons ont arboré leurs guirlandes lumineuses, des pères Noël se sont promenés dans les rues et une radio a même diffusé les chants traditionnels qu’affectionnent les Américains… alors que partout ailleurs dans le pays c’était les préparatifs d’Halloween qui battaient leur plein.

Quelques jours seulement entre Halloween et Noël

Halloween avait bien eu lieu dans ce quartier de West Jordan, mais non pas hier, vendredi 31 octobre, mais le 21. Ce jour là, les enfants déguisés avaient pu passer de porte en porte pour réclamer des bonbons. Tous et surtout un : Ethan Van Leuven. Ce petit garçon de 4 ans est atteint d’une leucémie lymphoblastique aiguë qui a été diagnostiquée alors qu’il avait 22 mois. Les traitements mis en œuvre n’ont pas permis de venir à bout de sa maladie : Ethan mourra très certainement dans quelques semaines. Ses parents ont voulu offrir à leur petit garçon les derniers jours les plus joyeux possibles pour un enfant de cet âge. Or, Halloween, Noël et leur anniversaire sont pour les plus jeunes des moments de fête indétrônables. Ne pouvant attendre jusqu’à fin octobre et encore moins jusqu’à fin décembre, la famille d’Ethan s’est mise en tête de célébrer ces heures en avance. Et ils ont bénéficié de l’inespérée complicité de tout un quartier. Les citrouilles ont ainsi fleuri dans la ville pour permettre à Ethan de croire en un véritable Halloween, tandis qu’un gâteau spécial lui a été confectionné pour son anniversaire avant, très vite, que Noël soit dignement célébré dans plusieurs rues. « C’est un moment vraiment difficile, mais voir l’amour et le soutien des gens permet de le rendre un peu moins dur » a confié la mère du petit garçon, à la chaîne américaine KSL, tandis que de tout le pays les messages de solidarité affluaient. Vive l’Amérique… mais probablement pas, malgré tout, « joyeux Noël ».

Léa Crébat

Copyright © http://www.jim.fr

Réagir

Vos réactions

Soyez le premier à réagir !

Les réactions aux articles sont réservées aux professionnels de santé inscrits
Elles ne seront publiées sur le site qu’après modération par la rédaction (avec un délai de quelques heures à 48 heures). Sauf exception, les réactions sont publiées avec la signature de leur auteur.

Réagir à cet article