Qu'est-ce qui (finalement) aurait une importance de taille ?

Paris, le samedi 13 avril 2013 - Les semaines qui commencent ainsi commencent mal. Mardi, l'Université de Canbera (Australie) ébranle un ciel serein : en dépit de tous les mensonges amoureux, la taille du pénis ne serait pas sans influence sur les femmes. Michael Jennions et son équipe ont décidé de répondre à une grande question : la longueur du sexe masculin est-il un argument de choix pour les femmes ? Pour en avoir le cœur net, ils ont créée des images virtuelles de 343 corps masculins en se basant sur des étalons italiens. Puis ces silhouettes ont été projetées, en taille réelle, devant 105 femmes. Ces dernières étaient invitées à attribuer une note d'attractivité sexuelle allant de 1 à 7 aux anatomies ainsi exposées à leur vue. Non seulement les hommes aux musculatures avantageuses ont recueilli les meilleurs scores, mais ceux arborant les plus beaux attributs ont également été gâtés. « La première chose que nous avons observée est que la taille du pénis influence l’attrait exercé par les hommes », commente l’un des auteurs de l’étude. Voilà qui conforte l’hypothèse défendue par certains biologistes qui veulent croire que la taille du pénis était appréciée comme « un des facteurs pour choisir le meilleur partenaire potentiel pour la reproduction » par les femelles homo sapiens, à l’époque où nous évoluions encore en tenue d’Adam. Si cette étude publiée dans les très sérieux Proceedings of the National Academy of Sciences et dont le prestigieux magazine Science s’est fait l’écho pourrait donc accréditer cette thèse évolutionniste en démontrant la permanence d’un réflexe « archaïque » chez les femmes d’aujourd’hui, on peut s’interroger sur le caractère saillant de ce critère à une époque où les sexes sont très pudiquement cachés !

M.P.

Copyright © http://www.jim.fr

Réagir

Vos réactions

Soyez le premier à réagir !

Les réactions aux articles sont réservées aux professionnels de santé inscrits
Elles ne seront publiées sur le site qu’après modération par la rédaction (avec un délai de quelques heures à 48 heures). Sauf exception, les réactions sont publiées avec la signature de leur auteur.

Réagir à cet article