Quelle décision d’un genre inédit la revue PLOS vient-elle de prendre ?

Paris, le samedi 31 octobre 2020 - Le changement de nom fait partie pour les personnes transgenres d’une étape importante de reconnaissance de leur identité « réelle ». L’obtention de la part des autorités civiles et judiciaires de ce changement officiel est souvent fêtée comme une victoire, d’autant plus que les étapes sont souvent difficiles. Cependant, elle est loin de signifier l’effacement complet de l’appellation considérée comme trompeuse, les traces de l’identité dans laquelle les personnes transgenres ne se reconnaissent pas demeurent en effet nombreuses, d’autant plus à l’heure où il est très complexe d’échapper à notre passé numérique. Certains considèrent cependant qu’on ne peut considérer comme une offense le fait de ne pas modifier des noms qui avaient été utilisés de bonne foi, quand bien même ils sont rejetés par ceux qui se considéraient contraints de les porter. D’autres estiment qu’accepter, a posteriori, de modifier les prénoms des personnes transgenres et binaires est un soutien indispensable. Ainsi, la revue PLOS a présenté il y a une dizaine de jours sur son blog sa décision « d’honorer les demandes des auteurs transgenres et non binaires d'articles publiés de mettre à jour leurs noms ». Ces demandes seront acceptées, même si le changement n’est pas lié à une modification officielle. Il s’agit surtout de pouvoir garantir aux personnes un respect de leur vie privée, afin qu’elles ne soient pas contraintes de révéler leur parcours de transformation quand elles présenteront des travaux signés d’un nom ne coïncidant pas avec leur « apparence ».

Anonymat

« La publication d'une étude universitaire est une réalisation dont les chercheurs peuvent être fiers, et il est important que le nom qui figure sur le document reflète l'identité des auteurs » explique la revue. Cette dernière indique par ailleurs que ce changement ne concernera pas uniquement l’état civil des auteurs, mais que « Les articles concernés seront "republiés", ce qui signifie qu'ils seront entièrement remplacés en ligne, et que leurs métadonnées d'indexation (qui affectent la façon dont la liste des auteurs apparaît dans PubMed, Web of Science, Google Scholar, etc.) devraient ensuite être mises à jour en conséquence. Cela remplace entièrement le nom de l'auteur, tout en garantissant que les informations de citation telles que le DOI de l'article restent les mêmes ». Enfin, PLOS signale qu’il ne sera évidemment pas fait mention de la modification… même s’il n’est pas impossible que ces évolutions puissent parfois entraîner quelques confusions quand la recherche s’effectuera sur la base d’un nom ancien.


M.P.

Copyright © http://www.jim.fr

Réagir

Vos réactions

Soyez le premier à réagir !

Les réactions aux articles sont réservées aux professionnels de santé inscrits
Elles ne seront publiées sur le site qu’après modération par la rédaction (avec un délai de quelques heures à 48 heures). Sauf exception, les réactions sont publiées avec la signature de leur auteur.

Réagir à cet article