Qu’est-ce qui remonte plus loin que ce que l’on croyait ?

Laguardia, le samedi 11 novembre 2023 - Une étude approfondie menée sur des restes osseux de l'abri sous roche de San Juan ante Portam Latinam, situé dans la ville de Laguardia dans le nord de l’Espagne, laisse penser qu’une guerre aurait eu il y a plus de 5 000 ans en Europe, 1000 à 2000 ans plus tôt que ce que les archéologues pensaient jusqu’à présent.

L'étude, publiée dans Scientific Reports, se concentre sur l'examen ostéologique de 338 individus datant de la période néolithique européenne. Les restes présentent des signes évidents de traumatismes, avec 65 traumatismes non cicatrisés et 89 blessures cicatrisées, suggérant une violence persistante dans la région. Au total, 70 % des blessures guéries étaient survenues chez de jeunes adultes de sexe masculin. Un taux bien plus élevé que chez les femmes. Les chercheurs ont également observé sur le site 52 pointes de flèches en silex, dont 36 présentaient des dommages liés à l’atteinte d’une cible.

La datation de ces restes à plus de 5 000 ans suggère que les Européens étaient engagés dans des affrontements bien avant ce que l'on pensait précédemment. Les chercheurs remettent ainsi en question l'idée que les premiers conflits d'envergure en Europe se sont produits à l'Âge du bronze, repoussant cette échéance à une période néolithique plus ancienne.

Les raisons de ce conflit ancien restent obscures, mais les signataires de ce travail émettent l'hypothèse qu'il pourrait être lié à des tensions entre différents groupes culturels de la région à la fin du Néolithique. Les découvertes indiquent que ce n'était pas un simple raid ou une escarmouche, mais probablement une guerre prolongée, s'étendant sur plusieurs mois.

Les archéologues soutiennent ainsi dans leur étude que ces corps témoigneraient d’un « mode de guerre plus sophistiqué que ce que l’on avait pu observer auparavant dans les archives du Néolithique européen ».

F.H.

Référence
Fernandez-Crespo T et al. Large-scale violence in Late Neolithic Western Europe based on expanded skeletal evidence from San Juan ante Portam Latinam. Scientific Reports. Novembre 2023. https://doi.org/10.1038/s41598-023-43026-9

Copyright © 2023 JIM SA. Tous droits réservés.

Réagir

Vos réactions

Soyez le premier à réagir !

Les réactions aux articles sont réservées aux professionnels de santé inscrits
Elles ne seront publiées sur le site qu’après modération par la rédaction (avec un délai de quelques heures à 48 heures). Sauf exception, les réactions sont publiées avec la signature de leur auteur.

Réagir à cet article