Qui ne gagne pas plus de 1 200 euros par mois ?

Paris, le samedi 7 mars 2020 - « La satisfaction de contribuer à quelque chose de si important paye largement nos efforts ». La formulation italienne (à laquelle en Français serait peut-être préférée « compense nos efforts ») est loin d’être anodine. Annalisa Bergna, âgée de 29 ans, fait partie du laboratoire de la Statale, de la clinique des maladies infectieuses, qui il y a quelques semaines à Milan a contribué à isoler la souche du coronavirus ayant en Italie a déjà provoqué la mort de 148 personnes (à l’heure où nous relisons ces lignes, vendredi 7 mars à 13h). Elle est loin d’être devenue une star, et plus loin encore d’en arborer la tenue et d’en gagner le cachet. Avec ses collègues, elle arbore quotidiennement un lourd équipement destiné à se protéger contre le coronavirus dont elle reçoit chaque jour de nouveaux échantillons. Et surtout, au sein de son laboratoire, la plupart des chercheurs connaissent un statut précaire et ne gagnent pas plus de 1 200 euros par mois.

Science fiction

L’information est donnée aux journalistes de La Reppublica comme par inadvertance par Adrianna Gabrieli qui a également participé à des travaux d'importance majeure. « N'avoir aucune certitude est compliqué, les factures, le loyer à payer sans aucune stabilité. Mais en ce moment je ressens une joie que j'ai dû mal à décrire » assure la spécialiste en virologie. Si les travaux réalisés par l’équipe majoritairement féminine sont salués par les journaux et si les chercheurs se montrent très fiers d’avoir ainsi contribué à la lutte contre l’épidémie, les scientifiques insistent : « Nous ne voulons pas être sanctifiés. Pas de romans sur notre travail, s'il vous plaît » précise la responsable du laboratoire Claudia Balotta. De fait, dans quel roman de science-fiction, les spécialistes en première ligne face à une épidémie redoutée auraient à se battre parallèlement pour obtenir une titularisation après des années de travail et des rémunérations à la hauteur de leur niveau d’étude et de responsabilité ?*

 

*Si ce n’est en France ?

A.H.

Copyright © http://www.jim.fr

Réagir

Vos réactions

Soyez le premier à réagir !

Les réactions aux articles sont réservées aux professionnels de santé inscrits
Elles ne seront publiées sur le site qu’après modération par la rédaction (avec un délai de quelques heures à 48 heures). Sauf exception, les réactions sont publiées avec la signature de leur auteur.

Réagir à cet article