Qui pourrait prendre sa retraite avant même de commencer à exercer ?

Brest, le samedi 14 octobre 2023 – Selon les derniers chiffres de la Drees (le service des statistiques du ministère de la Santé), les médecins libéraux partent en moyenne à la retraite à 67 ans. 67 ans, c’est aussi l’âge du Dr Bernard Pino…au moment de passer sa thèse de médecine. Le plus vieil interne de France est officiellement devenu docteur en médecine en soutenant sa thèse le 28 septembre dernier à la faculté de médecine de Brest. « C’est sympa de se dire qu’on a un record, si ce n’est pas un record de connaissances c’est un record d’âge » s’amuse celui qui se qualifie de « jeune vieux médecin ».

Prêter le serment d’Hippocrate et devenir médecin, Bernard Pino attendait depuis plus de 40 ans. Il avait au départ suivi un parcours classique de futur médecin, en poursuivant des études après le bac à l’université de Lyon Sud. Mais alors qu’il est en sixième année et en passe de devenir interne, il arrête subitement ses études. « J’avais des soucis d’organisation, d’argent et puis il y a eu la vie, les enfants, quatre précisément » expliquait-il en 2018 à nos confrères du Quotidien du médecin sans plus de précisions. Il poursuit alors une carrière dans la publicité, l’édition et le numérique (un futur candidat pour le JIM ?) mais la médecine lui trotte toujours dans la tête. « Il est passé par plein de métiers mais ce n’était pas sa vocation » raconte sa fille, heureuse de pouvoir enfin appeler son père docteur.

« J’ai passé zéro seconde à réviser les ECN »

A 59 ans, Bernard Pino décide d’embrasser de nouveau sa passion de jeunesse. Il contracte un prêt étudiant et s’inscrit à la faculté de médecine de Brest. Le doyen souhaite d’abord lui faire reprendre là où il s’est arrêté plus de 30 ans plus tôt, en sixième année, mais le futur Dr Pino préfère recommencer ses études en quatrième année, « comme entre-temps ils avaient inventé de nouvelles thérapeutiques, le scanner, l’IRM ou l’échographie » explique-t-il. « J'ai donc repassé des matières que j'avais déjà validées, sauf que 30 ans plus tard, ça n'a plus rien à voir ! »

Après l’externat est venu le moment de passer les ECN. Si la préparation de cet examen est une période particulièrement stressante pour les jeunes externes, Bernard Pino a pu, du haut de ses 62 ans à l’époque, aborder l’épreuve avec plus de sérénité. « Je n'ai rien fait ! Je n'ai suivi aucune conférence, relu aucun cours, j'ai passé zéro minute et zéro seconde à réviser les ECNi ! » proclame-t-il.

Sans surprise, il obtient donc un classement plus que modeste, terminant 8338ème sur 8 706 candidats. « Je sais que je suis 400 places avant la fin, ce qui ne me fait ni chaud ni froid ! Les ECNi sont un concours de classement. Le premier, on l'appelle docteur, le dernier, on l'appelle aussi docteur. C'est un bon système. » explique-t-il, philosophe.

Prêt à exercer une dizaine d’années

Le futur Dr Pino se tourne alors vers la médecine générale. Le sujet de sa thèse est tout trouvé : « une étude qualitative des spécificités liés à l’âge chez les internes de plus de 40 ans ». Pour son travail de recherche, le plus vieil interne de France a rencontré d’autres personnes qui, comme lui, ont embrassé la carrière médicale sur le tard et assure qu’ils partagent tous le même enthousiasme. « À un moment donné, on arrête de vieillir. On prend un coup de jeune » avance le Dr Pino pour expliquer l’étonnante fraicheur de ces vieux internes.

Le Dr Pino se destine désormais à effectuer des remplacements en libéral en Bretagne. Un mois sur deux, il remplacera ainsi le Dr Laetitia Masthias, qu’il a rencontré durant son internat, seule médecin généraliste de l’île de Sein, île bretonne de 240 habitants. « Quand je reviendrai sur l’île, la plupart des patients seront toujours là et j’aurai leur dossier sous la main. Ils me connaissent et je connais leurs pathologies car je les ai déjà vus » se réjouit le nouveau généraliste.

Combien de temps exercera le Dr Pino ? Après avoir mis plus de 40 ans pour devenir médecin, ce jeune médecin se voit bien exercer une dizaine d’années. Et pourquoi pas 30 ans de plus ? Le plus vieux médecin en exercice de France, le Dr Christian Chenay, exerce bien à l’âge de 101 ans.

Quentin Haroche

Copyright © 2023 JIM SA. Tous droits réservés.

Réagir

Vos réactions

Soyez le premier à réagir !

Les réactions aux articles sont réservées aux professionnels de santé inscrits
Elles ne seront publiées sur le site qu’après modération par la rédaction (avec un délai de quelques heures à 48 heures). Sauf exception, les réactions sont publiées avec la signature de leur auteur.

Réagir à cet article