Vrai ou faux : les femmes sont-elles vraiment plus bavardes que les hommes ?

Baltimore, le samedi 2 mars 2013 – Certains clichés ont la vie dure… parfois parce qu’ils sont étayés par la science ! C’est une boutade souvent  lancée par les « gentlemen », les femmes seraient bien plus bavardes que les hommes. Certains ont voulu en avoir le cœur net et ont constaté qu’en effet les femmes « débiteraient » 20 000 mots par jour en moyenne… contre 7 000 prononcés avec parcimonie par les hommes. Plusieurs études ont également mis en évidence le fait que l’apprentissage du langage se ferait plus vite et plus tôt chez les petites filles. Cependant, ces différences n’avaient pas encore trouvé d’explication « biologique ».

Une découverte dont on causera !

En 2001, Faraneh Vargha-Khadem, de l’Institute of Child Health à Londres et une équipe de généticiens conduit par Anthony Monaco à Oxford ont marqué une étape décisive dans la compréhension du langage. Ils ont mis en évidence l’implication de la protéine FOXP2 dans la parole. Depuis, le rôle de FOXP2 fait l’objet de nombreux travaux. A l’Ecole de médecine de l’Université du Maryland, Michael Bowers et Margaret Mc Carthy, dont les résultats sont publiés dans le Journal of Neuroscience ont ainsi souhaité étudier la différence de l’expression de FOXP2 en fonction des sexes. Chez des rats, ils ont tout d’abord constaté que les mâles criaient deux fois plus que les femelles lorsqu’ils étaient séparés de leur mère et ils ont observé chez les premiers une quantité deux fois plus importante de FOXP2 dans les zones du cerveau impliquées dans la vocalisation. Voilà qui permettait de confirmer le rôle joué par la protéine, mais aussi de mettre en évidence une différence en fonction des sexes. Mais Michael Bowers et Margaret Mc Carthy sont allés plus loin. Ils ont ensuite étudié le cerveau d’enfants âgés de quatre à cinq ans, morts dans un accident survenu dans les dernières 24 heures. Ils ont alors pu constater que les petites filles présentaient des quantités de FOXP2 30 % supérieures aux petits garçons. Voilà qui devrait faire parler !

Léa Crébat

Copyright © http://www.jim.fr

Réagir

Vos réactions

Soyez le premier à réagir !

Les réactions aux articles sont réservées aux professionnels de santé inscrits
Elles ne seront publiées sur le site qu’après modération par la rédaction (avec un délai de quelques heures à 48 heures). Sauf exception, les réactions sont publiées avec la signature de leur auteur.

Réagir à cet article