Le travail de la HAS

La Haute Autorité de Santé (HAS) publie ce jour son rapport d’activité, résumé des faits marquants qui ont jalonné l’année 2009. Ce document est disponible en version longue et en une synthèse. Il est mis en ligne au sein d’un espace dédié Après s’être dotée, en 2008, d’une nouvelle organisation et d’un projet stratégique de développement « HAS 2009-2011 », la Haute Autorité de Santé. a, tout au long de l’année 2009, exercé ses missions selon trois orientations stratégiques : Mettre la qualité au cœur des pratiques et des comportements individuels ; Mettre la qualité au cœur des choix collectifs ; Renforcer la performance, la transparence et l’expertise de l’institution. La loi “Hôpital, patients, santé et territoires”, adoptée définitivement en juin 2009, a élargi les missions de la HAS notamment avec la validation des protocoles de coopération entre professionnels de santé, la validation des méthodes de développement professionnel continu (DPC) et la réalisation d’études d’impact, et l’évaluation des programmes d’éducation thérapeutique. Enfin, la HAS a poursuivi la mise en œuvre d’une gestion transparente et optimale dans un contexte budgétaire contraint. Dans ce contexte, l’année 2009 a été marquée par le déploiement du contrôle de gestion avec la mise en place d’une comptabilité analytique. En faisant passer 90 % de ses moyens sous contrôle de gestion, l’institution dépasse de 10 % l’objectif qu’elle s’est fixé pour l’année 2009. Dans son rapport d’activité 2009, la HAS retrace les faits marquants qui ont jalonné l’année et fait état de l’avancement de ses réalisations dans le contexte législatif en évolution. Quelques chiffres marquants en 2009

Voir : http://www.has-sante.fr/portail/upload/docs/application/pdf/2010-07/rapport_activite_2009_synthese.pdf

Copyright

Réagir

Vos réactions

Soyez le premier à réagir !

Réagir à cet article

Les réactions sont réservées aux professionnels de santé inscrits et identifiés sur le site.
Elles ne seront publiées sur le site qu’après modération par la rédaction (avec un délai de quelques heures à 48 heures). Sauf exception, les réactions sont publiées avec la signature de leur auteur.


Lorsque cela est nécessaire et possible, les réactions doivent être référencées (notamment si les données ou les affirmations présentées ne proviennent pas de l’expérience de l’auteur).

JIM se réserve le droit de ne pas mettre en ligne une réaction, en particulier si il juge qu’elle présente un caractère injurieux, diffamatoire ou discriminatoire ou qu’elle peut porter atteinte à l’image du site.