Mort aux urgences de Lariboisière : le rapport de l'AP-HP

A la suite du décès d’une patiente de 55 ans constaté le 18 décembre 2018 au sein du service d’accueil des urgences de l’hôpital Lariboisière, l’AP-HP et l’Agence Régionale de Santé Ile de France ont diligenté une enquête. Le Pr Dominique Pateron, président de la collégiale des urgences de l’AP-HP et le Dr Pierre Charestan, chef de service des urgences de l’hôpital d’Aulnay-Sous-Bois, mandatés par l’ARS Ile-de-France, tous deux en charge du volet médical, et Anne-Gaëlle Daniel, directrice de l’inspection régionale autonomie santé de l’ARS, et Véronique Marin-La Meslée, directrice des soins à la direction de l’inspection et de l’audit de l’AP-HP, toutes deux en charge du volet administratif et soignant, ont remis leur rapport le 12 janvier 2019. La mission a reconstitué la chronologie des faits. Les causes du décès de la patiente n’étant pas à ce jour connues et relevant de l’enquête judiciaire, elles ne figurent pas dans ce rapport. Le rapport met en évidence un certain nombre de non conformités dans le processus de prise en charge de la patiente. Elles touchent l’identification de la patiente, sa surveillance, le délai de prise en charge très long pour un patient orienté en « tri 3 », l’enregistrement de sa procédure de sortie.

Voir : https://www.aphp.fr/contenu/rapport-definitif-mission-denquete-au-service-daccueil-des-urgences-de-lhopital-lariboisiere

Copyright

Réagir

Vos réactions

Soyez le premier à réagir !

Les réactions aux articles sont réservées aux professionnels de santé inscrits
Elles ne seront publiées sur le site qu’après modération par la rédaction (avec un délai de quelques heures à 48 heures). Sauf exception, les réactions sont publiées avec la signature de leur auteur.

Réagir à cet article