Programme du gouvernement contre les pesticides

La France occupait en 2004, en quantités de substances vendues, le 3ème rang mondial sur le marché des produits phytosanitaires et le premier rang européen (75.100 tonnes de substances actives vendues dont 90% pour les usages agricoles) et le 4ème rang européen par hectare cultivé (hors surfaces en herbe). L’inventaire en cours des biocides en France a déjà permis d’identifier plus de 3000 produits. Au-delà du rôle de ces pesticides (phytopharmaceutiques et biocides), en matière de lutte contre les organismes nuisibles pouvant affecter notamment la quantité et la qualité des productions agricoles, leur utilisation peut engendrer des risques directs ou indirects pour l’homme (l’utilisateur et la population en général dont l’exposition se fait par l’air, l’eau et l’alimentation) et les écosystèmes (biodiversité). Elle constitue aujourd’hui un enjeu de société majeur mis à nouveau en exergue par les résultats de l’expertise scientifique collective conduite par l’INRA et le CEMAGREF. Les éléments disponibles montrent :

Voir : http://www.observatoire-pesticides.fr/upload/bibliotheque/000169991394585926033319190570/pirrp_2006.pdf

Copyright

Réagir

Vos réactions

Soyez le premier à réagir !

Les réactions aux articles sont réservées aux professionnels de santé inscrits
Elles ne seront publiées sur le site qu’après modération par la rédaction (avec un délai de quelques heures à 48 heures). Sauf exception, les réactions sont publiées avec la signature de leur auteur.

Réagir à cet article