Quelle carrière pour les infirmières?

Avec près de 500 000 infirmiers en activité au 1er janvier 2009 en France, la profession infirmière est la première profession de santé en termes d’effectifs devant les médecins (209 000), les pharmaciens (73 000) et les masseurs-kinésithérapeutes (66 000). Dans les années à venir, deux phénomènes d’envergure vont renforcer le besoin en infirmiers. D’une part le vieillissement de la population1 et d’autre part la baisse prévisible du nombre de médecins de 10 % dans les dix prochaines années2. Ainsi, même si les effectifs infirmiers sont en constante augmentation, il faudra veiller à assurer l’adéquation entre offre et besoins. Pour cela, il est indispensable d’avoir une bonne connaissance de la situation démographique actuelle de la profession infirmière ainsi que du comportement des infirmiers sur le marché de l’emploi (durée des carrières, mobilité entre salariat et exercice libéral…). Cependant, un tel constat est parfois difficile à établir du fait de certaines lacunes des sources de données recensant les infirmiers. Le but de cet article est de fournir un état des lieux le plus fidèle à la réalité en mobilisant pour chaque aspect de la démographie de la profession la source de données qui paraît la plus adaptée. Les infirmiers en 2009 Près de 500 000 infirmiers en France Au 1er janvier 2009, le répertoire Adeli recense 502 500 infirmiers actifs de moins de 65 ans en France (France métropolitaine + DOM). Le répertoire Adeli est la seule source exhaustive sur les infirmiers travaillant en France. Pour exercer, les infirmiers ont l’obligation d’être inscrits à ce répertoire. On peut donc considérer qu’il est relativement fiable concernant l’enregistrement des nouveaux diplômés, même si ces enregistrements se font parfois avec retard (voir encadré). En revanche, concernant les cessations d’activité, les données peuvent être plus fragiles, soit parce que les infirmiers ne signalent pas leur changement de statut, soit parce qu’ils ne se désinscrivent pas. Cette limite invite d’une part à se restreindre pour cette étude au champ des infirmiers de moins de 65 ans et d’autre part à comparer systématiquement les résultats obtenus à partir d’Adeli à ceux qui peuvent être obtenus à partir d’autres sources. Sur l’ensemble du champ infirmier, deux autres sources de données peuvent être utilisées : l’enquête Emploi, réalisée en continu en métropole depuis 2003, et le recensement. L’enquête Emploi est par nature non exhaustive et fournit donc des effectifs assortis d’une certaine imprécision. Néanmoins, il est possible d’y adjoindre un intervalle de confiance estimé. Ainsi sur l’année 2008, l’enquête Emploi dénombre 464 300 infirmiers de moins de 65 ans exerçant en France métropolitaine avec un intervalle de confiance estimé à 95 %3 de [442 000 – 1 I. Robert-Bobée, 2006, « Projections de population pour la France métropolitaine à l’horizon 2050 », INSEE première n° 1089. 2 K. Attal-Toubert et M. Vanderschelden, 2009, « La démographie médicale à l’horizon 2030 : de nouvelles projections nationales et régionales détaillées », DREES, Dossiers Solidarité et Santé, n° 12. 3 Les intervalles de confiance sont estimés de la façon suivante : soit N l'effectif estimé, l'écart type, noté std, est approché par 20*racine(N). L’estimation des intervalles de confiance est de [N-2*std

Voir : http://www.sante.gouv.fr/IMG/pdf/serieetud101-2.pdf

Copyright

Réagir

Vos réactions

Soyez le premier à réagir !

Les réactions aux articles sont réservées aux professionnels de santé inscrits
Elles ne seront publiées sur le site qu’après modération par la rédaction (avec un délai de quelques heures à 48 heures). Sauf exception, les réactions sont publiées avec la signature de leur auteur.

Réagir à cet article