Surveillance des pesticides et autres répulsifs à la Réunion

L’objectif de ce rapport est de présenter le dispositif de surveillance des intoxications aux produits phytopharmaceutiques et antiparasitaires mis en oeuvre à la Réunion fin 2007, d’en exposer les résultats après une première année de fonctionnement et d’en faire une évaluation. Le volume des cas d’intoxication reçus doit permettre d’ajuster les moyens à allouer au dispositif, en particulier pour le Centre antipoison et de toxicovigilance (CAPTV) de Marseille. La contribution et la pertinence des différentes sources de données utilisées doivent également être évaluées. Les autres activités de la cellule de toxicovigilance de la Cellule interrégionale d’épidémiologie (Cire) Réunion-Mayotte sont également présentées dans ce rapport. Contexte2. La toxicovigilance définie par le décret n° 99-841 du 28 septembre 1995 a pour objet la surveillance des effets toxiques pour l’homme d’un produit, d’une substance ou d’une pollution aux fins de mener des actions d’alerte, de prévention, de formation et d’information. En 2004, la Direction générale de la santé (DGS) a confié à l’Institut de veille sanitaire (InVS) la mission d’animer et de coordonner le réseau de toxicovigilance. Ce réseau s’appuie en particulier sur les CAPTV et sur le réseau "Phyt’attitude" qui a été mis en place par la Mutualité sociale agricole (MSA). Il n’existe pas sur l’île de structure de type Centre antipoison et de toxicovigilance ou Centre de pharmacovigilance à l’Île de la Réunion, qui dépend du CAPTV de Marseille et du Centre régional de pharmacovigilance (CRPV) de Bordeaux. C’est pourquoi, lors de l’épidémie de chikungunya qui a touché la Réunion en 2005-2006 et dans un contexte d’utilisation massive de produits insecticides, la Cire Réunion-Mayotte a mis en place un dispositif de toxicovigilance à la demande de la DGS. Ce dispositif a permis d’une part de rapporter les cas d’intoxication en lien avec une exposition à des insecticides utilisés pour la lutte antivectorielle (LAV) et, d’autre part, de décrire les circonstances d’exposition les favo

Voir : http://www.invs.sante.fr/publications/2009/produits_phytopharmaceutiques/rapport_produits_phytopharmaceutiques.pdf

Copyright

Réagir

Vos réactions

Soyez le premier à réagir !

Les réactions aux articles sont réservées aux professionnels de santé inscrits
Elles ne seront publiées sur le site qu’après modération par la rédaction (avec un délai de quelques heures à 48 heures). Sauf exception, les réactions sont publiées avec la signature de leur auteur.

Réagir à cet article