Aux États-Unis, le fléau du fentanyl remplace celui de l’héroïne

Paris, le lundi 5 juin 2023 – Les décès par overdose provoquée par le fentanyl ont fortement augmenté ces cinq dernières années aux Etats-Unis.

Le taux de décès par overdose imputables à la consommation de fentanyl aux États-Unis entre 2016 et 2021 a augmenté de 279 %, selon une nouvelle analyse publiée par le National Center for Health Statistics. Si la consommation de l’ensemble des drogues est globalement en hausse sur la même période, aucune ne marque une progression aussi importante que celle du fentanyl. 

L’héroïne peu à peu délaissée

L’enquête signale que le taux de mortalité due à l’héroïne — tout comme celui liée à l’oxycodone — a chuté pendant la période étudiée. Les taux de décès par overdose d’héroïne sont ainsi passés de 4,9 pour 100 000 à 2,9 pour 100 000 entre 2016 et 2021. Concernant l’oxycodone, le taux est passé de 1,9 à 1,5 pour 100 000.

Les chercheurs qui ont mené l’enquête pensent que cette évolution est la conséquence directe d’une consommation de plus en plus fréquente de fentanyl, alors qu’entre 2019 et 2020 le taux de décès liés au fentanyl a augmenté de 55 %. En 2022, 70 000 personnes sont mortes d’une overdose de fentanyl.

Un poison pris à son insu

Le fentanyl, véritable « poison » — cet opioïde, initialement développé pour atténuer les douleurs des personnes souffrant de cancer, est cinquante fois plus puissant que l’héroïne — est malheureusement souvent consommé involontairement. En effet, il ressort de l’étude que seuls 18 % des individus testés positifs au fentanyl dans le cadre de l’enquête ont déclaré en avoir absorbé de façon volontaire. 

« La grande majorité de nos patients souffrant de troubles liés à l’utilisation de substances, même s’ils ne le savent pas, consomment principalement du fentanyl », a affirmé le Dr Allison Lin, psychiatre spécialiste de la dépendance à la faculté de médecine de l’Université du Michigan. « Les personnes qui consommaient de l’héroïne auparavant sont celles qui consomment également du fentanyl aujourd’hui. L’offre d’opioïdes dans nos communautés est principalement constituée de fentanyl, en raison de […] son faible coût et de la facilité avec laquelle il peut être coupé avec d’autres substances ». 

Pour Courtney McKnight, professeure adjointe d’épidémiologie clinique à la NYU School of Global Public Health et co-autrice de l’étude, si l’écrasante majorité des personnes interrogées ont une « forte préférence pour l’héroïne », ceux-ci « semblent avoir peu de moyens d’éviter le fentanyl ».

Omniprésent, le fentanyl provoque aussi de nombreuses craintes chez les toxicomanes. Une part très importante des personnes interrogées ont, effectivement, fait part de leur inquiétude majeure de faire une overdose de fentanyl. Tous s’y préparent, notamment en ayant toujours à disposition de la naloxone. La démocratisation de ce médicament pourrait d’ailleurs expliquer, en partie, la baisse du taux de décès liés aux overdoses d’héroïne, selon les auteurs.

Raphaël Lichten

Copyright © 2023 JIM SA. Tous droits réservés.

Réagir

Vos réactions

Soyez le premier à réagir !

Les réactions aux articles sont réservées aux professionnels de santé inscrits
Elles ne seront publiées sur le site qu’après modération par la rédaction (avec un délai de quelques heures à 48 heures). Sauf exception, les réactions sont publiées avec la signature de leur auteur.

Réagir à cet article