La schizophrénie au temps de la Covid-19

De précédents travaux ont mis en évidence une association entre la schizophrénie, les hospitalisations pour Covid-19 et la mortalité. Un lien entre la schizophrénie et un plus faible taux de vaccination a également été démontré. D’autre part, certaines études ont suggéré que les personnes atteintes de troubles psychiatriques sévères répondraient moins bien aux vaccinations. Ces éléments sont analysés dans une étude longitudinale de cohorte menée en Israël au cours de la première année de pandémie, jusqu’en avril 2021 et incluant plus de 25 000 personnes atteintes de schizophrénie, comparées à autant de sujets témoins.

Les données confirment un taux d’hospitalisation près de 5 fois supérieur pour les patients atteints de schizophrénie (HR 4,81 ; 95 % CI 3,57 à 6,48). La mortalité est, elle aussi, supérieure (HR 2,52 ; 95 % CI 1,64 à 3,85). Notons que, alors que ces disparités sont constatées et signalées dès septembre 2020, la différence dans les taux de survie s’aggrave au fil du temps. L’émergence de la Covid-19 et les obstacles à l’accès aux soins qui en ont résulté ont donc consolidé les inégalités existantes entre les patients atteints de troubles mentaux et la population générale.

La vaccination est-elle moins efficace chez les patients schizophrènes ?

Après ajustement pour les données démographiques et cliniques, le taux de vaccination est inférieur chez les patients atteints de schizophrénie, comparativement aux sujets témoins. Deux mois après que le vaccin ait été accessible à tous en Israël, le taux de vaccination est légèrement, mais significativement inférieur de 2,2 % chez les patients atteints de schizophrénie.

Malgré les doutes sur une réponse diminuée à la vaccination chez ces patients, les données semblent indiquer que la protection conférée est efficace. En effet, après la mise en place de la vaccination, les différences persistent entre les sujets et les témoins non vaccinés, en ce qui concerne les taux d’hospitalisation et la mortalité (différence de taux d’incidence de 6,2 et 3,2 respectivement), mais se réduisent considérablement parmi les personnes totalement vaccinées (1,1 et 0,9).

Dr Roseline Péluchon

Référence
Tzur Bitan D. et coll.: COVID-19 hospitalisation, mortality, vaccination, and postvaccination trends among people with schizophrenia in Israel: a longitudinal cohort study. The Lancet – Publié en ligne le 5 août 2021

Copyright © http://www.jim.fr

Réagir

Vos réactions (1)

  • Co morbidité psychiatique

    Le 17 août 2021

    Je suis très surprise de l’évocation d’un lien possible entre une pathologie mentale et l’efficacité d’un vaccin contre un virus! Quelle est la théorisation psychopathologique de cette maladie qui sous-tend cette recherche ?

    Dr Fanny Cohen

Réagir à cet article