Les promesses de l’assistance par robot pour l’arthroplastie totale de genou

La robotisation a fait irruption dans le champ de la chirurgie orthopédique il y a quelques années. Les robots dans ce contexte viennent assister le chirurgien sans le remplacer. L’objectif est de faciliter le positionnement et l’alignements des implants orthopédiques, mais aussi de planifier au mieux les étapes de l’intervention tout en améliorant la précision des coupes osseuses. Cette technologie semble particulièrement adaptée à l’arthroplastie totale de genou, comme le suggèrent les résultats d’une étude monocentrique non contrôlée dans laquelle ont été inclus 160 patients atteints d’une gonarthrose symptomatique qui ont tous bénéficié d’une telle intervention. Dans un groupe (n=80), l’arthroplastie totale du genou a été réalisée manuellement selon le protocole classique, tandis que dans l’autre (n=80), une assistance par robot orthopédique a été mise en œuvre.

Les résultats à deux ans ont été appréciés à l’aide de plusieurs critères combinés : (1) taux de sepsis ; (2) douleur, performance physique et scores totaux obtenus au questionnaire WOMAC (Western Ontario and McMaster Universities Osteoarthritis) ; (3) complications chirurgicales et médicales ; (4) zones de radiotransparence sur les clichés radiographiques.

De meilleurs résultats qu’avec la technique classique

Les groupes étaient comparables à l’état basal quant aux données démographiques (âge, sexe et indice de masse corporelle) et aux résultats obtenus au questionnaire WOMAC. Au cours des deux années de suivi, l’incidence du sepsis a été dans les deux groupes de 1,25 % (assistance par robot) versus 5,0 % (technique manuelle), cette différence notable n’étant cependant pas statistiquement significative compte tenu de la faiblesse des effectifs.

Les résultats fonctionnels à long terme, d’après le questionnaire WOMAC se sont avérés meilleurs en cas d’assistance par robot, qu’il s’agisse de la douleur (1 ± 2 vs. 2 ± 3 points, p = 0,02), de la performance physique (2 ± 3 vs. 4 ± 5 points, p = 0,009) et des scores totaux (4 ± 5 vs. 6 ± 7 points, p = 0,009) par rapport à l'ATG manuelle. La fréquence des complications chirurgicales et médicales a été identique dans les deux groupes. Des bandes de radiotransparence n’ont été constatées sur les clichés radiographiques que chez un seul patient du groupe dans lequel l’intervention a été strictement manuelle.

Cette étude monocentrique non contrôlée suggère que l’arthroplastie totale de genou robot-assistée donne de meilleurs résultats à long terme que l’intervention manuelle classique. D’autres études, de préférence multicentriques et contrôlées, s’imposent pour confirmer des résultats qui peuvent néanmoins être qualifiés d’encourageants, d’autant qu’ils sont quelque peu dans l’air du temps…

Dr Philippe Tellier

Référence
Marchand KB et coll. Results of Robotic-Assisted Versus Manual Total Knee Arthroplasty at 2-Year Follow-up. J Knee Surg. 2023;36(2):159-166. doi: 10.1055/s-0041-1731349.

Copyright © http://www.jim.fr

Réagir

Vos réactions

Soyez le premier à réagir !

Les réactions aux articles sont réservées aux professionnels de santé inscrits
Elles ne seront publiées sur le site qu’après modération par la rédaction (avec un délai de quelques heures à 48 heures). Sauf exception, les réactions sont publiées avec la signature de leur auteur.

Réagir à cet article