Ce que coûte le SDRA…cher

Le syndrome de détresse respiratoire aiguë (SDRA) est une affection inflammatoire des poumons qui entraîne une hypoxémie artérielle sévère et qui reconnaît une multitude de causes : pneumonies bactériennes et virales, septicémies, pancréatites, traumatismes... Il se caractérise par des opacités bilatérales sur la radiographie pulmonaire sans signe d'œdème pulmonaire hydrostatique, et par une hypoxémie définie par un rapport PaO2/FiO2 inférieur à 300 mmHg. Les critères de Berlin 2012, remplacent la précédente définition de la conférence de consensus américano-européenne et améliorent les définitions en incluant la chronologie (survenue dans un délai de moins d'une semaine après un incident clinique connu), l'origine de l'œdème et la gravité. Le SDRA est un motif fréquent d’admission dans les unités de soins critiques (USC), avec une incidence de 10 à 15 % des admissions et une incidence dans la population ajustée selon l'âge de 27,6 à 86,2 cas pour 100 000 années-personnes. L'incidence peut augmenter de manière significative pendant les pandémies dues à la grippe saisonnière ou aux nouveaux virus respiratoires tels que la Covid-19

La durée médiane de séjour en unité de soins intensifs est de 7,8 jours avec des durées médianes de ventilation mécanique de 5,3 jours. Les patients des USC peuvent être à l’origine de jusqu’à 10 % du coût total des soins aux patients hospitalisés, les patients atteints de SDRA représentant une part disproportionnée de ces coûts.

Une équipe canadienne s’est livrée à une recherche systématique dans la littérature jusqu'en avril 2021 pour trouver des articles relatifs au SDRA et a son coût. Les bases de données MEDLINE, Embase, Central et EconLit ont été consultées et les articles qui rapportaient des données sur les coûts dans une publication originale sur des patients adultes atteints de SDRA ont été inclus. La qualité des publications a été évaluée à l'aide d'une version modifiée du Quality of Health Economic Studies Instrument.

Un large éventail de systèmes de soins de santé, de perspectives économiques, de méthodes de calcul et de durées de suivi

Au total, 4 663 publications ont été trouvées, dont 110 en texte intégral. Les 22 publications retenues comprenaient des analyses de coûts sur un total de 49 483 patients avec des dates de publication entre 1984 et 2021. Treize provenaient des États-Unis, trois du Royaume-Uni, trois du Canada, une de Taiwan, une du Brésil et de Finlande.

Dix études se sont penchées exclusivement sur les coûts d'hospitalisation associés à l'admission pour SDRA. Sept ont publié le coût de l'admission pour le SDRA ainsi que les coûts post-hospitalisation en USC pour des durées de suivi variant entre 6 mois et 2 ans. Trois études ont examiné les coûts après la sortie uniquement avec une durée de suivi allant de 1 à 5 ans. Deux études ont examiné la perte de salaire après avoir survécu à un SDRA à 1 et 5 ans.

Le score QHES ajusté moyen des 22 études était de 70, le score le plus élevé était de 97 et le plus bas de 32. La majorité des études étaient de haute qualité, treize d'entre elles ayant obtenu un score QHES ajusté de ≥ 75. Quatre études ont été considérées comme étant de qualité moyenne avec un score QHES ajusté de 50-74 et six ont été considérées comme étant de qualité médiocre avec un score QHES ajusté de 25-49. Toutes les évaluations économiques réalisées parallèlement à un essai clinique

Et un très large éventail de coûts selon les pays

Les coûts moyens pour les patients hospitalisés variaient de 8 476 $ (2021-USD) (= 7 204 euros) à 547 974 $ (2021-USD) (= 465 777 euros) et étaient les plus élevés dans les publications de moindre qualité, dans les systèmes de santé américains et dans les cohortes de patients victimes de traumatismes. Les coûts des soins ambulatoires étaient les plus élevés dans les publications présentant des taux de réadmission plus élevés, des durées de suivi plus longues et dans les systèmes de santé américains.

Le coût moyen le plus élevé rapporté pour l'admission de référence était de 501 106 dollars US (547 974 dollars US en 2021) dans une étude américaine et le coût moyen le plus faible a été rapporté à Taiwan.

Tout ce que l’on peut en conclure, c’est que l’on ne peut pas s’offrir partout la prise en charge d’un SDRA…

Il existe un large éventail de données sur le coût du SDRA. Une synthèse complète de cette littérature permet d'en déterminer les raisons et de faire en sorte que les estimations reflètent le contexte dans lequel elles ont été évaluées. Par ces temps de pandémie, peu de pays peuvent donc s’offrir des prises en charge de SDRA en unités de soins critiques. C.Q.F.D.

Dr Bernard-Alex Gaüzère

Copyright © http://www.jim.fr

Réagir

Vos réactions

Soyez le premier à réagir !

Les réactions aux articles sont réservées aux professionnels de santé inscrits
Elles ne seront publiées sur le site qu’après modération par la rédaction (avec un délai de quelques heures à 48 heures). Sauf exception, les réactions sont publiées avec la signature de leur auteur.

Réagir à cet article