SHNA pour un tiers des garçons et un quart des filles obèses

La stéatose hépatique non alcoolique (SHNA) est la plus commune des maladies du foie de l’enfant et la cause la plus fréquente de transplantation hépatique des adultes jeunes aux USA. L’obésité est le principal facteur de risque et le dépistage de la SHNA est fortement recommandé. Néanmoins, il n’existe pas d’accord sur sa prévalence dont l’estimation varie de 1,7 % à 85 % en raison des variations des populations enquêtées et surtout des méthodes de dépistage (alanine amino-transférase, échographie hépatique, insulinémie). La question est d’importance car les complications possibles, cirrhose et cancer sont des sujets de préoccupation.

Des chercheurs de l’Université de San Diego (Californie) ont étudié 408 enfants obèses âgés de 9 à 17 ans (moyenne 13,2 ans) dont 53,2 % de garçons et 46,8 % de filles. Leur indice de masse corporelle était en moyenne au 98ème percentile pour l’âge et le sexe. Les critères d’exclusion étaient un diagnostic établi de maladie hépatique chronique, la prise de médicaments ou de drogues susceptibles de déterminer une stéatose ou d’élever le taux des enzymes hépatiques.

Le genre, le taux d’ALAT et d’insuline pour prédire une SHNA

Les enfants ont eu un dosage d’alanine amino-transférase (ALAT) et une IRM pour mesurer la fraction de graisse hépatique par densité de protons. En moyenne, l’âge des patients avec SHNA n’était pas significativement différent de celui des patients indemnes mais l’indice de masse corporelle était plus important qu’en l’absence de SHNA : 98,5 vs 97,8 (P < 0,001), le taux de cholestérol HDL plus bas (moyenne 40,2 mg/dL vs 44,5 mg/dL) et d’insuline plus élevé (moyenne 35, 6 U/mL vs 21,3 U/mL). La prévalence estimée de SHNA avec un seuil de 5 % de fraction de graisse était à 26 % (intervalle de confiance à 95 % IC 24,2-27,7 %), de 29,4 % (IC 26,1-32,7 %) chez les garçons, de 22,6 % (IC 16-29,1 %) chez les filles. La moyenne des taux d’ALAT de la population étudiée était à 32U/L et le seuil optimal pour la détection de la SHNA à 42 U/L (sensibilité 47,8 %, spécificité 93,2 %) pour les garçons et 30 U/L (sensibilité 52,1 %, spécificité 88,8 %) pour les filles. Les auteurs ont élaboré une classification et un arbre diagnostique basé sur le sexe, le taux d’ALAT et d’insuline pour le diagnostic de SHNA qui avait une précision de 80 %.

En conclusion, la stéatose hépatique non alcoolique est commune chez les enfants obèses mais n’est pas concomitante de l’obésité. Cette stéatose est présente chez un tiers des garçons et un quart des filles.

Pr Jean-Jacques Baudon

Référence
Yu EL et coll. : Prevalence of nonalcoholic fatty liver disease in children with obesity. J Pediatr., 2019; 207: 64-70

Copyright © http://www.jim.fr

Réagir

Vos réactions

Soyez le premier à réagir !

Les réactions aux articles sont réservées aux professionnels de santé inscrits
Elles ne seront publiées sur le site qu’après modération par la rédaction (avec un délai de quelques heures à 48 heures). Sauf exception, les réactions sont publiées avec la signature de leur auteur.

Réagir à cet article