NEWS pour prédire la mortalité au cours des 24 premières heures d’une hospitalisation

Les scores d'alerte précoce ont d'abord été développés afin d’identifier les patients hospitalisés dont l’état se « détériore » dans les services de médecine, en additionnant des variables physiologiques telles que la fréquence cardiaque et la pression artérielle. Développé au Royaume-Uni en 2012, le National Early Warning Score (NEWS) convertit les valeurs des paramètres vitaux en un score agrégé d’alerte pour les soignants afin d’attirer leur attention sur la détérioration des fonctions vitales. Il existe une corrélation entre l'augmentation de la valeur du score et le décès dans les 24 heures ; l’admission en soins intensifs – réanimation ; la survenue des arrêts cardiaques, avec une sensibilité et une spécificité supérieures à celles des autres scores d'alerte précoce (AUROC de 0,894), chez les patients médicaux, chirurgicaux et dans les services d’urgence.

Tableau. National Early Warning Score (NEWS)
  Paramètres   3 2
Fréquence respiratoire (min−1)
≤8   9-11 12-20   21-24 ≥25
SpO2 (%) ≤91 92-93 94-95 ≥96      
Oxygénothérapie   Oui   Non      
Température (ºC) ≤35
  35,1‐36,0 36,1‐38,0 38,1‐39,0 ≥39,1  
PAS (mm Hg) ≤90 91-100 101-110 111-129     ≥220
Fréquence cardiaque (min−1) ≤40   41-50 51-90 91-110 111-130 ≥131
État de conscience*
      A     V, P ou U

Une étude rétrospective d’importantes bases de données démographiques sur la mortalité à court terme s’est attachée à déterminer la valeur prédictive du score NEWS dans le contexte pré-hospitalier, en terme de probabilité de décès dans les jours suivants l’intervention du SMUR. Ont été inclus tous les patients adultes ayant nécessité une intervention du SMUR dans le district hospitalier d'Helsinki et d'Uusimaa (Finlande) d’août 2008 à décembre 2015. L’objectif principal était de déterminer la corrélation avec le décès dans le jour suivant l'envoi du SMUR ; les objectifs secondaires, avec la mortalité à J7 et J30.

Mieux repérer et traiter les patients les plus à risques ?

Au total 35 800 patients ont été inclus (âge moyen de 65,8 (19,9) ans). La valeur médiane de NEWS était de 3 (IQR 1-6). Dans 378 cas (1,1 %), le décès est survenu dans le jour suivant l'envoi du SMUR. L'aire sous la courbe pour la mortalité globale à J1 a été de 0,840 (IC 95 % : 0,823-0,858) et celle à J1 du sous-groupe des victimes de traumatismes a été de 0,901 (IC 95 % : 0,859-0,942).

NEWS prédit donc la mortalité précoce dès la prise en charge pré-hospitalière et semble particulièrement bien fonctionner chez les victimes de traumatismes par rapport aux patients médicaux. Étant donné la bonne valeur prédictive d’un score NEWS égal ou supérieure à 7 pour la mortalité au cours des 24 heures suivant la prise en charge pré-hospitalière, il reste à déterminer si ceci peut avoir un impact sur la prise en charge spécifique et donc la survie des patients ainsi identifiés comme étant les plus à risque.

*État de conscience
A Alert consciente La victime a conscience de ce qui se passe autour d'elle.
V
Verbal parole La victime répond aux commandes verbales.
P
Pain douleur La victime réagit aux stimuli douloureux.
U
Unresponsive sans réponse La victime ne réagit pas aux stimuli douloureux.

Dr Bernard-Alex Gaüzère

Référence
Pirneskoski J, Kuisma M, Olkkola KT, Nurmi J. Prehospital National Early Warning Score predicts early mortality. Acta Anaesthesiol Scand. 2019 May;63(5):676-683. doi: 10.1111/aas.13310.

Copyright © http://www.jim.fr

Réagir

Vos réactions

Soyez le premier à réagir !

Les réactions aux articles sont réservées aux professionnels de santé inscrits
Elles ne seront publiées sur le site qu’après modération par la rédaction (avec un délai de quelques heures à 48 heures). Sauf exception, les réactions sont publiées avec la signature de leur auteur.

Réagir à cet article