De l’influence de la pandémie sur la vaccination anti méningococcique

Les infections invasives à méningocoques sont des infections rares mais potentiellement mortelles qui peuvent être évitées par la vaccination. La pandémie de Covid-19 a bouleversé les comportements et les attitudes dans de nombreux domaines, y compris celui de la vaccination. Il s’avère qu’au cours de cette période, la couverture vaccinale des enfants a nettement diminué.

La vaccination anti méningococcique n’a pas été épargnée et une enquête en ligne, comportant 11 questions, envoyée par courrier électronique aux parents d’enfants permet de mettre en évidence les motifs qui ont conduit à ce retrait. Dans certains pays (Allemagne, Argentine, Australie, Brésil, France, Royaume-Uni), seuls les parents âgés de 0 à 4 ans ont été contactés. Aux États-Unis, ont été ajoutés les parents d’adolescents âgés de 11 à 18 ans. Les données ont été recueillies entre le 19 janvier et le 16 février 2021. Des quotas ont été fixés pour garantir la représentativité de l'échantillon.

Près de 5 000 participants

Au total, 4 962 parents (âgés en moyenne de 35 ans) ont participé à l'enquête. Dans l’immense majorité des cas (83 %), ces derniers estimaient important que leur enfant continue à recevoir les vaccins recommandés pendant la pandémie de Covid-19. Près de la moitié des rendez-vous pour les vaccins de routine ont cependant été retardés ou annulés en raison de cette pandémie : six fois sur 10 (61 %), il était envisagé de corriger le tir en rattrapant le retard vaccinal, une fois levées les restrictions. Pour ce qui est de la vaccination anti méningococcique, 30 % des rendez-vous ont été annulés ou retardés pendant la pandémie et 21 % des parents n'avaient pas l'intention de les reprogrammer en raison des restrictions et des confinements, mais aussi de la crainte de contracter la Covid-19 dans les lieux publics.

Impact de la pandémie Covid-19 sur les comportements parentaux

Cette enquête met en exergue l’impact de la pandémie sur les comportements et les attitudes des parents de jeunes enfants ou d’adolescents vis-à-vis de la vaccination lors de la pandémie de Covid-19. Il est clair que cette dernière a fait chuter la couverture vaccinale de manière notable et que des efforts de communication doivent être accomplis pour rétablir la politique vaccinale en vigueur dans les pays où l’enquête a été réalisée.

Les convictions de la population générale doivent être renforcées et il en va de même pour les mesures de sécurité en vigueur dans les centres de vaccination, l’objectif étant de restaurer la confiance et de reprendre les habitudes vaccinales propres à chaque pays. C’est à ce prix que seront prévenues de nouvelles épidémies, la lutte contre les maladies infectieuses restant plus que jamais d’actualité, face, par exemple, à la résurgence saisonnière de certaines d’entre elles, telles les méningites à méningocoques dont la mortalité reste de l’ordre de 10 %.

Dr Philippe Tellier

Référence
Tan LJ et coll. Pandemic’s influence on parents’ attitudes and behaviors toward meningococcal vaccination. Hum Vaccin Immunother. 2023; 19(1): 2179840.doi: 10.1080/21645515.2023.2179840.

Copyright © 2023 JIM SA. Tous droits réservés.

Réagir

Vos réactions

Soyez le premier à réagir !

Les réactions aux articles sont réservées aux professionnels de santé inscrits
Elles ne seront publiées sur le site qu’après modération par la rédaction (avec un délai de quelques heures à 48 heures). Sauf exception, les réactions sont publiées avec la signature de leur auteur.

Réagir à cet article