FA : la digoxine est-elle vraiment dangereuse ?

Depuis 2015, plusieurs méta-analyses et une série de publications ont attiré l’attention sur le fait que la prescription de digoxine à des patients en fibrillation atriale (FA) était associée à une augmentation de la mortalité. Malgré cela, les recommandations 2016 de la Société Européenne de Cardiologie continuent à préconiser la digoxine dans le traitement de la FA (recommandation de classe 1).

Vamos et coll. ont donc décidé d’actualiser les méta-analyses parues en en réalisant une nouvelle à partir de toutes les études (publiées jusqu’en mars 2018) qui mentionnaient une prescription de digoxine et appréciaient son effet sur la mortalité.

L’analyse a porté sur 37 études (36 études observationnelles ; 1 étude randomisée) regroupant 825 061 patients.

Confirmation d’une augmentation du risque de décès

Sur la base des données concernant la survie ajustée, il apparaît que l’emploi de la digoxine est associé à une augmentation du risque relatif de décès de toute cause (hazard ratio [HR] 1,17 ; intervalle de confiance [IC]  95 % : 1,05 à 1,29 ; p < 0,01) et ce, dans le sous-groupe des patients en FA (n = 627 620 patients ;  HR 1,23 ; IC 95 % : 1,17 à 1,30 ; p < 0,01) et dans celui des patients en insuffisance cardiaque (n = 197 441 patients ; HR 1,11 ; IC95 % : 1,06 à 1,16 ; p < 0,01).

Une analyse portant plus spécifiquement sur les patients qui étaient de nouveaux utilisateurs de la digoxine (n = 41 687) a encore objectivé un risque accru de décès de toute cause par rapport aux patients qui n’avaient pas été mis sous glycosides cardiaques (HR 1,47 ; IC 95 % : 1,15 à 1,88 ; p < 0,01).

Cette méta-analyse basée sur les données les plus récentes de la littérature confirme que la prescription de digoxine augmente la mortalité des patients qui ont une FA ou une insuffisance cardiaque. On est dans l’attente des résultats de 2 études randomisées : RATE-AF qui compare, chez des patients en FA,  le contrôle du rythme réalisé par la digoxine et les bêtabloquants ; et DIGIT-HF qui tente de déterminer si des doses infra-thérapeutiques de digoxine diminuent la morbi-mortalité des patients en insuffisance cardiaque chronique systolique évoluée.

Dr Robert Haïat

Référence
Vamos M et coll. : Meta-Analysis of Effects of Digoxin on Survival in Patients with Atrial Fibrillation or Heart Failure: An Update. Am J Cardiol 2019; 123: 69−74.

Copyright © http://www.jim.fr

Réagir

Vos réactions

Soyez le premier à réagir !

Les réactions aux articles sont réservées aux professionnels de santé inscrits
Elles ne seront publiées sur le site qu’après modération par la rédaction (avec un délai de quelques heures à 48 heures). Sauf exception, les réactions sont publiées avec la signature de leur auteur.

Réagir à cet article