Covid-19 : une nette augmentation des arrêts cardiaques en dehors de l’hôpital en Italie

En dehors de la Chine, la Lombardie a été l'une des premières régions touchées par l’épidémie de Covid-19. Le premier cas y a été diagnostiqué le 20 février 2020 dans la province de Lodi.

Compte tenu des insuffisances respiratoires d’évolution rapide et des complications cardiaques dues au Covid-19, il était tout à fait logique de s’interroger sur une possible association entre cette nouvelle pathologie et les arrêts cardiaques survenant en dehors de l’hôpital (ACEH). Afin de répondre à cette question, et sur la base du registre des arrêts cardiaques de Lombardie (Lombardia CARe), des auteurs ont comparé les ACEH survenus dans les provinces de Lodi, Crémone, Pavie et Mantoue au cours des 40 premiers jours de l'épidémie de Covid-19 (du 21 février au 31 mars 2020), avec ceux survenus au cours de la même période en 2019. Ont été passés en revue les rapports quotidiens des nouveaux cas de Covid-19 enregistrés par le Département national de la protection civile et les cas d'ACEH dans la base de données électronique du système médical d'urgence, afin d'identifier soit des symptômes évocateurs de Covid-19 (fièvre durant ≥3 jours avant l'ACEH, avec toux, dyspnée, ou les deux), soit les résultats positifs des tests de détection du SRAS-CoV-2 dans les prélèvements pharyngés obtenus avant l'ACEH ou post-mortem.

362 ACEH contre 229 à la même période en 2019


Au cours de la période étudiée 9 806 cas de Covid-19 ont été signalés sur le territoire de l'étude, ainsi que 362 cas d'ACEH versus 229 cas au cours de la même période en 2019 (soit une augmentation de 58 %). Le sexe et l'âge des patients étaient similaires en 2020 et 2019, mais en 2020, l'incidence des ACEH dus à une cause médicale a été supérieure de 6,5 points de pourcentage, celle  des ACEH extra-hospitaliers à domicile supérieure de 7,3 points de pourcentage et celle des ACEH sans témoin supérieure de 11,3 points de pourcentage.

Moins de manœuvres de réanimation par les témoins


Le temps médian d'arrivée du service médical d'urgence a été plus long de 3 minutes par rapport à 2019 et la proportion de patients ayant bénéficié d’une réanimation cardio-pulmonaire (RCP) par des témoins a été inférieure de 15,6 points de pourcentage. Parmi les patients chez qui la RCP a été tentée par le service médical d'urgence, l'incidence des décès extra-hospitaliers a été de 14,9 points de pourcentage plus élevée en 2020 qu'en 2019. L'incidence cumulée des ACEH en 2020 s’avère fortement associée à l'incidence cumulée des cas de Covid-19 (coefficient de corrélation du rang de Spear-man, 0,87 ; intervalle de confiance à 95 %, 0,83 à 0,91 ; p < 0,001), et l'augmentation du nombre de cas d'ACEH par rapport à 2019 (133 cas supplémentaires) a suivi le déroulement temporel de l'épidémie de Covid-19.

Au total, pour 103 patients ayant subi un ACEH,  il y avait ou avait eu un diagnostic de Covid-19 (87 et 16 patients, respectivement) ; ces chiffres représentent 77,4 % de l'augmentation des cas d'ACEH observés dans ces provinces italiennes en 2020.

Ces données corroborent les observations formulées çà et là par plusieurs maires de communes de Moselle qui se sont alarmés d’un plus grand nombre de décès survenus à domicile au plus fort de la pandémie. Ainsi, le véritable bilan des décès qui additionne à ce jour, les décès hospitaliers et les décès survenus en EHAPD, ne sera vraiment complet qu’en comparant le nombre de décès en 2020 avec ceux des années précédentes (2019 année de peu de grippe et 2018, année de forte grippe).

Dr Bernard-Alex Gaüzère

Référence
Baldi E, Sechi GM, Mare C et coll. : Out-of-Hospital Cardiac Arrest during the Covid-19 Outbreak in Italy. N Engl J Med., 2020; publication avancée en ligne le 29 avril. doi: 10.1056/NEJMc2010418.

Copyright © http://www.jim.fr

Réagir

Vos réactions (3)

  • Auraient-ils pris de la chloroquine ?

    Le 02 mai 2020

    En tout cas cela semble confirmer le cardiotropisme du virus, quel(s) que soi(en)t le(s) mécanisme(s) : thrombotique ? rythmique ?
    Sans doute y a-t-il encore des accidents cardiaques sans syndrome infectieux dans lesquels un test systématique révélerait la présence de virus ?
    La chloroquine et l'azithromycine ne sont peut-être pas tant cardiotoxiques en eux-mêmes mais susceptible d'accentuer un risque lié au virus ?

    Dr Pierre Rimbaud

  • Statistiques

    Le 05 mai 2020

    Il existe un important travail de l'INSEE sur la mortalité comparée des trois dernières années, remis à jour presque quotidiennement;
    https://www.insee.fr/fr/information/4470857

    Dr W Melnick

  • Autopsies ?

    Le 07 mai 2020

    Des vérifications anatomiques ont-elles été réalisées? S’agiraient-t-ils d’embolies pulmonaires ?
    Dr Philippe Bargain

Réagir à cet article