IDM ST+ traités par PCI : la mortalité n’a cessé de diminuer au cours des 20 dernières années

Des études observationnelles ont signalé que la mortalité des patients qui avaient présenté un infarctus du myocarde (IDM) avec sus-décalage du segment ST (ST+) était restée stable entre 2006 et 2010. Thrane et coll. ont voulu évaluer les tendances temporelles de la mortalité post-IDM ST+ entre 2003 et 2018 au Danemark, pays où la PCI (Primary Percutaneous Coronary Intervention) est la stratégie de reperfusion, dans cette situation, depuis 2003.

Une cohorte de près de 20 000 danois

L’étude a été menée à partir des informations recueillies dans le registre Western Denmark Heart Registry dans lequel sont enregistrés tous les patients admis pour PCI depuis 1999 dans la partie occidentale du Danemark. Dans un premier temps, les auteurs ont identifié les patients qui avaient bénéficié d’une première PCI pour IDM ST+ entre 2003 et 2018 (n=19 613, âge moyen : 64 ans, hommes : 74 %). Les participants ont ensuite été répartis en 4 groupes selon l’année de la PCI (n=5 124 entre 2003 et 2006, n=5 237 entre 2007 et 2010, n=4 449 entre 2011 et 2014, n=4 803 entre 20015 et 2018). Le résultat principal était la mortalité au 30ème jour, entre le 31ème et le 365ème jour et à 1 an.

Sur 1 an, la mortalité a diminué progressivement et significativement. Ainsi, elle était de 10,8 % en 2003-2006 ; de 10,4 % en 2007-2010 ; de 9,1 % en 2011-2014 ; et de 7,7 % en 2015-2018 (hazard ratio [HR] ajusté 2015-2018 vs 2003-2006 : 0,71 ; intervalle de confiance [IC] 95 % : 0,62-0,82).

La diminution absolue de mortalité la plus importante (- 2,3%) a été constatée dans les 30 premiers jours après la PCI (HR ajusté : 0,69 ; IC 95 % : 0,59-0,82) et à un moindre degré entre les jours 31 et 365 avec une réduction du risque de 1,0 % (HR ajusté 0,71 ; IC 95 % : 0,56-0,90).

En conclusion, dans cette population européenne de haut niveau économique, dans laquelle la PCI pour IDM ST+ a été pleinement développée, la mortalité à 1 an des patients dont l’IDM ST+ a été traité par PCI, a réduite d’environ 30 % entre 2003 and 2018. Environ ¾ de la réduction de la mortalité est obtenue dans les 30 premiers jours suivant la PCI ce qui souligne toute l’attention que l’on doit porter, en pratique quotidienne, aux patients qui présentent un IDM ST + traité par PCI.

Dr Robert Haïat

Références
Thrane PG et coll. : Mortality Trends After Primary Percutaneous Coronary Intervention for ST-Segment Elevation Myocardial Infarction. J Am Coll Cardiol 2023 ; 82 : 999-1010.
https://doi.org/10.1016/j.jacc.2023.06.025

Copyright © 2023 JIM SA. Tous droits réservés.

Réagir

Vos réactions

Soyez le premier à réagir !

Les réactions aux articles sont réservées aux professionnels de santé inscrits
Elles ne seront publiées sur le site qu’après modération par la rédaction (avec un délai de quelques heures à 48 heures). Sauf exception, les réactions sont publiées avec la signature de leur auteur.

Réagir à cet article