Les vaccinations, essentielles dans la prise en charge des patients atteints de BPCO [Fiche]

Les patients atteints de BPCO présentent une vulnérabilité aux infections respiratoires. Celles-ci peuvent être responsables d’aggravation ou de décompensation. Les vaccins anti-grippaux et anti-pneumococciques sont ainsi recommandés. Mais la couverture vaccinale reste insuffisante.

Pourquoi vacciner ?

•    Les infections respiratoires sont l’une des principales causes d’exacerbation de la bronchopathie chronique obstructive (BPCO). L’âge, les comorbidités fréquentes, la diminution des défenses immunitaires pulmonaires et la dégradation de la fonction respiratoire expliquent la vulnérabilité des patients atteints de BPCO vis-à-vis des infections respiratoires.
Selon certains travaux, une pneumonie est retrouvée chez un tiers des patients hospitalisés pour exacerbation de BPCO et cela augmenterait le risque de mortalité. C’est pourquoi les vaccinations antigrippale et anti-pneumococcique sont recommandées chez les patients atteints de BPCO.
•    La vaccination anti-grippale a prouvé son efficacité en termes d’immunogénicité. Elle est associée à une réduction du risque d’exacerbations, d’hospitalisations et de mortalité (1,2). Quant à l’efficacité de la vaccination anti-pneumococcique, elle a été attestée récemment par une revue Cochrane : le risque de pneumopathie communautaire était réduit de 38 % chez les patients atteints de BPCO vaccinés en comparaison avec les non vaccinés, et celui d’exacerbation de 40 % (3).
•    Malgré ces éléments favorables à la vaccination, la couverture vaccinale reste faible en France. Une enquête menée en 2016 montrait que 75 % des patients atteints d’une pathologie respiratoire chronique étaient vaccinés contre la grippe et 14 % seulement contre le pneumocoque. Les patients interrogés estimaient ne pas être suffisamment informés et affirmaient qu’ils accepteraient le vaccin s’il leur était proposé par leur médecin (1).

Qui et comment vacciner ?

Ces données illustrent bien le rôle essentiel que peut jouer le médecin traitant dans l’amélioration de la couverture vaccinale des patients atteints de BPCO.
•    Le vaccin contre la grippe est recommandé tous les ans pour les patients atteints de BPCO en ALD 14 ou chez lesquels existe un risque d’aggravation ou de décompensation à l’occasion d’une infection grippale (1).
•    Quant aux recommandations vaccinales contre les infections à pneumocoque, elles ont été actualisées en 2017 et font appel à 2 types de vaccins : le vaccin conjugué à 13 valences et le vaccin polyosidique non conjugué à 23 valences. La nouvelle stratégie vaccinale est de combiner les 2 vaccins : la réponse immunogène est plus marquée et la mémoire immunitaire plus prolongée avec le vaccin conjugué, tandis que le vaccin non conjugué assure une couverture élargie grâce à ses 23 valences (4).
•    Les recommandations pour la vaccination contre le pneumocoque des personnes à risque d’infection invasive et de pneumonie à pneumocoque comprennent donc actuellement 1 dose de vaccin à 13 valences suivie 8 semaines plus tard d’une dose de vaccin à 23 valences. Pour les personnes ayant déjà été vaccinées par le vaccin à 23 valences, il est recommandé d’administrer une dose du vaccin à 13 valences au moins 1 an après (l’efficacité est réduite si ce délai d’un an n’est pas respecté), puis à nouveau un 23-valent 5 ans plus tard. Pour ceux qui ont été vaccinés par le 13 valent puis le 23 valent, une deuxième dose de celui-ci est recommandée 5 ans après. La nécessité de doses ultérieure n’est pas encore évaluée (4).

L’incitation à l’arrêt du tabac, le suivi des traitements et la gestion en premier recours des épisodes aigus des patients atteints de BPCO sont de pratique courante pour le médecin généraliste. La prévention des infections pulmonaires par la vaccination fait partie intégrante de cette prise en charge.

Dr Roseline Peluchon

Références
(1)Vacciner les patients BPCO : des recommandations à la pratique - Revue des Maladies Respiratoires (2018) 35, 999—1001.
(2) Bekkat-Berkani R. et coll. : Seasonal influenza vaccination in patients with COPD: a systematic literature review - BMC Pulmonary Medicine (2017) 17:79 https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC5415833/pdf/12890_2017_Article_420.pdf
(3) https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/28116747
(4) https://www.mesvaccins.net/web/news/10661-deux-vaccins-complementaires-et-un-seul-schema-vaccinal-pour-mieux-lutter-contre-les-infections-a-pneumocoque-des-adultes-a-risque
(5) https://professionnels.vaccination-info-service.fr/

Copyright © http://www.jim.fr

Réagir

Vos réactions

Soyez le premier à réagir !

Les réactions aux articles sont réservées aux professionnels de santé inscrits
Elles ne seront publiées sur le site qu’après modération par la rédaction (avec un délai de quelques heures à 48 heures). Sauf exception, les réactions sont publiées avec la signature de leur auteur.

Réagir à cet article