Affaire des bébés sans bras : la parabole du tireur Texan ?

Interview de Catherine Hill, épidémiologiste, Paris

La mise en évidence de possibles agrégats de cas d’agénésies transverses des membres supérieurs a suscité sans surprise émotion et questionnements.

Mais, comme souvent, une lecture rationnelle de la situation a été rendue difficile par certaines déclarations orientées et sans nuance.

Pour éclairer ce phénomène d’une lumière scientifique, le JIM a rencontré l’épidémiologiste Catherine Hill.

Elle nous permet, en s'appuyant sur la parabole du tireur Texan qui tire d'abord puis dessine la cible, de mieux appréhender une affaire qui a défrayé la chronique.

Réagir

Vos réactions (9)

  • Cela rappelle l'époque moyenâgeuse

    Le 25 mai 2019

    En fait, ces cas dramatiques pour les familles nous révèlent que sans preuve, on ameute la population et les médias qui ne demandent que ça, en désignant un coupable irréfutable. Cela rappelle l'époque moyenâgeuse où une partie de la population était désignée et condamnée par la rumeur.

    Dr Marc Lemire

  • Merci...

    Le 26 mai 2019

    ...de nous faire entendre la merveilleuse Catherine Hill.
    Statistiquement, les cas comme elle sont malheureusement bien trop rares pour qu'on puisse en tirer la moindre espérance concernant la nature humaine...

    Dr Pierre Rimbaud

  • Une vraie explication

    Le 30 mai 2019

    Merci Dr Hill !
    Enfin des specialistes qui analysent les faits avec un esprit scientifiques.
    Malheureusement freiner une polémique médiatique de santé est chose hardie.

    Alexandre Guichard

Voir toutes les réactions (9)

Réagir à cet article