Covid-19 : la place de la sérologie

Interview du chef du service de biologie médicale du CH de Saint-Quentin, André-Guy Combremont


Chapitres


Les tests sérologiques restent à ce jour relativement peu utilisés dans l’infection par le SARS-CoV-2. Pourtant, comme le développe, dans cet entretien, le chef du service de biologie médical du CH de Saint Quentin, André-Guy Combremont, ils peuvent rendre de nombreux services, y compris diagnostiques (par exemple en présence d’une opacité en verre dépoli au scanner pulmonaire malgré une PCR négative), à condition de disposer d’outils performants qui permettent de mettre en évidence la présence d’anticorps neutralisants dirigés contre la protéine spike du SARS-CoV-2. Sans oublier, en outre, que ces sérologies sont d’une utilité primordiale pour le développement d’un vaccin efficace contre la Covid-19…
Réagir

Vos réactions (2)

  • Et l'évidence scientifique ?

    Le 22 novembre 2020

    Tout d'abord, l'acronyme VIDAS correspond à quoi ? Ce n'est pas expliqué !

    Puis, j'aurais souhaité en savoir plus sur l'évidence scientifique et la réelle utilité clinique, au delà de ce que pense les experts et les cliniciens.

    Dr Nicolas Kirchner



  • Expérience locale ou essai clinique

    Le 03 décembre 2020

    On n'en sait pas tellement plus sur la sensibilité/spécificité de la sérologie par rapport à l'apparition des signes cliniques et en comparaison avec la RT-PCR.
    On reste sur une impression qui semble positive pour les Ac neutralisants, mais ce n'est pas suffisant. Si ces informations existent, ce serait bien de les transmettre.

    Dr Bruno Lanson

Réagir à cet article