Médecin et IPA : les clés d’une coopération réussie

Interview du Dr Vanessa Fortane, médecin généraliste (Bury, Oise), syndicat ReAGJIR

Les Infirmiers de pratique avancée (IPA) sont désormais une réalité et certains d’entre eux choisissent la voie libérale.

Autonome, l’IPA doit néanmoins exercer sa mission en lien avec les médecins avec lesquels il établit un « protocole de coopération ».

Le Dr Vanessa Fortane, du syndicat ReAGJIR, qui a participé aux travaux qui ont façonné la définition et l’architecture du nouveau métier d’IPA livre aux lecteurs du JIM les clés d’une collaboration réussie entre médecin et IPA, afin qu’ils travaillent en bonne intelligence au service du patient.

Réagir

Vos réactions (4)

  • Quelle confusion sur ce que doit être un IPA

    Le 03 novembre 2020

    La pratique avancée infirmière n'est pas une découverte française, loin s'en faut, et au lieu de s'inspirer de ce qui se fait ailleurs avec succès depuis des décennies, on a bien sûr arrangé à une sauce bien française cette pratique. Les Infirmières Praticiennes au Royaume Uni reçoivent des patient en première ligne et prescrivent des "vrais" médicaments (et non pas des béquilles ou des pansements) en fonction d'une analyse diagnostique de la pathologie. Elles prescrivent des examens biologiques et adressent des patients à des spécialistes, on en est encore loin...Les infirmiers anesthésistes aux USA sont en pratique avancée depuis belle lurette, mais ici ce n'est pas accepté en ignorance totale de la pratique réelle au quotidien. En oncologie, en diabètologie, les rôles sont bien plus avancés dans les pays anglo-saxons...

    Pourquoi toujours cette frilosité en France ... Ce n'est certainement pas un hasard si les infirmiers ici sont toujours " des Auxiliaires médicaux "... Tout est là...

    Pascal Rod, IADE

  • IPA sans avancée

    Le 05 novembre 2020

    Demandez à l’ordre des médecins pourquoi l’infirmier en pratique avancée n’a pas l’autonomie qu’il devrait avoir en terme de prescription ? Alors que cela se fait depuis longtemps au Québec ou au R.U.

    Anna, une IDE en pratique reculée et désillusionnée

  • Acceptation des IPA en libéral

    Le 08 novembre 2020

    Si les revenus des médecins français étaient revalorisés à la hauteur des médecins européens, britanniques ou d’outre-Atlantique, vous pouvez être sûrs que le rôle des IPA serait bien mieux accepté ! Cela peut paraître cynique mais c’est une évidence...

    Dr Pierre-Yves Cuperlier

Voir toutes les réactions (4)

Réagir à cet article