MG France : « Voter pour nous, c’est voter pour vous »

Interview du Dr Jacques Battistoni, président de MG France


Chapitres


Le JIM poursuit son tour d’horizon des syndicats médicaux candidats aux élections URPS avec le Dr Jacques Battistoni, patron de MG France.

Il présente sa vision du syndicalisme médical, résolument réformiste, salue « les dernières avancées pour la médecine générale » : MSP, CPTS, forfaits… et promet d’être un « négociateur acharné » durant la prochaine mandature.

Réagir

Vos réactions (2)

  • Co-responsable

    Le 23 février 2021

    Une dernière question Mr Battistoni ; êtes vous satisfait de votre bilan sur ces 5 dernières années; un C à 25 euros le plus bas du monde pour des médecins, des signatures compulsives de la convention et de tous ces avenants qui ont conduit à la déplorable situation actuelle de la profession, 9% d'installation en libéral après la fac, le plus fort taux de suicide après les agriculteurs, un mépris institutionnel croissant vis à vis d'une profession qui n'est plus respectée, c'est votre bilan M le président de MG France ; vous manquez de lucidité, vous êtes co responsable avec la CSMF de ce carnage ...

    Dr Philippe Pizzuti

  • Opprobre

    Le 30 mars 2021

    Dr Pizzuti vous voyez que le Dr Battistoni pousse et que la CNAM freine. La CNAM est responsable du trop peu, pas celui qui pousse, même si ce n'est pas assez fort.

    30€ la consultation parce qu'il faudrait garder du forfaitaire au motif que tout n'est pas dans l'acte ? Quelle est cette justification relevant la tenue d'un dossier médical ? Je tiens mes dossiers en présence du patient pour bien travailler, pas 3 jours après qu'il soit parti, ça fait parti de l'acte. Les demandes d'avis hors-consultation qui le méritent sont rapportés dans le dossier, ça prend quelques secondes seulement par jour. 30€ et plusieurs niveaux, c'est encore trop saoulant, calez-vous avec un tarif unique sur la moyenne européenne a minima si vous estimez qu'on a en France le même niveau moyen de vie et de formation qu'un médecin moyen entre l'Ouest et l'Est large. Prenez la moyenne des pays de même niveau et vous tomberez sur 70 € la consultation.

    Vous y renoncez parce que vous pensez que de garder les ROSP construites sur des recommandations déconstruites jour après jour par la littérature indépendante est importante avec ses 15% de revenus supplémentaires avec une prime aux anciens installés et son anti-jeunisme intégré ? Pensez à ceux qui travaillent tout autant sans avoir eu le temps d'engranger des contrats médecin traitant pendant des décennies. Ne vous satisfaisez pas de 28,75€ en moyenne quand nos voisins tournent à 70€ par consultation.

    Et si le tarif unique vous turlupine, adoptez le paiement à la durée de l'acte, comme font les Suisses par tranche de 5 minutes au-delà de 10 minutes, c'est très juste comme système et ne valorise pas les médecins bâclant 60 cas par jour (ne bâclant probablement pas le motif principal mais sûrement faisant fis du suivi de fond de leur patient, n'étant pas des surhommes capables de distorde le temps).

    Dr Pierre Serveille

Réagir à cet article