Radiofréquences et santé humaine : un sujet sensible

Interview d’Anne Perrin, docteur en biologie, master en philosophie, HDR, membre de la société française de radioprotection, ancienne présidente de l'Association Française pour l'Information Scientifique, coauteur de Champs électromagnétiques, environnement et santé

Les radiofréquences sont utilisées depuis l’invention de la radio. Plus récemment, la multiplication des outils de communication sans fil a suscité un fort engouement, mais aussi des oppositions et des craintes pour la santé humaine. 

Ces inquiétudes, ainsi que la nécessité d’une réglementation adaptée pour la sécurité sanitaire des divers usages des ondes électromagnétiques  ont conduit des milliers de chercheurs à travers le monde à se pencher sur cette question.

Parmi eux, Anne Perrin, docteur en biologie et coauteur de Champs électromagnétiques, environnement et santé a accepté de revenir avec le JIM sur ce sujet sensible…

Anne Perrin n’a aucun lien d’intérêt à déclarer sur ce sujet

Réagir

Vos réactions (1)

  • Causalité

    Le 11 juillet 2019

    Tant qu'on persistera à descendre l'échelle de causalité tout est permis.
    De certainement pas, probablement pas, incertain, possible, plausible, probable ou certain,
    on va vers "possible donc certain" en passant par "certainement pas donc complot" ou "probablement pas donc recherche insuffisante", "incertain donc manque d’intérêt".

    Notons que le feu, imprudemment domestiqué par nos ancêtres, peut réduire le métal en liquide (ceci est prouvé sans conflit d'intérêt mais pas en double aveugle) donc...

    Dr Robert Chevalot

Réagir à cet article