Sevrage tabagique et comorbidités psychiatriques

Interview du Dr Alice Deschenau, cheffe du service addictions, Hôpital Paul Guiraud, Villejuif

Les fumeurs atteints de pathologies psychiatriques pensent souvent que le « sevrage tabagique, ce n’est pas pour eux ». Pourtant, il est bien documenté qu’une telle démarche est possible et souhaitable pour cette population.

Dans cette interview, le Dr Alice Deschenau, cheffe du service addictions de l’hôpital Paul Guiraud de Villejuif, fait le point sur ces idées reçues et détaille les modalités d’accompagnement spécifiques aux patients fumeurs suivis en psychiatrie.
Réagir

Vos réactions

Soyez le premier à réagir !

Les réactions aux articles sont réservées aux professionnels de santé inscrits
Elles ne seront publiées sur le site qu’après modération par la rédaction (avec un délai de quelques heures à 48 heures). Sauf exception, les réactions sont publiées avec la signature de leur auteur.

Réagir à cet article