VIH : un plaidoyer pour la PrEP

Interview du Pr Jean-Michel Molina, chef du service de maladies infectieuses et tropicales de l'hôpital Saint Louis (Assistance Publique - Hôpitaux de Paris)

La prophylaxie pre-exposition, plus connue sous son acronyme PrEP consiste à utiliser un antirétroviral pour prévenir une contamination par le VIH. Elle fait l’objet de nombreuses polémiques, qui l’accusant d’être moins cout-efficace que le préservatif, qui lui imputant une flambée des autres IST.

Le Pr Jean-Michel Molina, qui s’exprime ici, est l'investigateur principal des études IPERGAY et PREVENIR qui sont à l’origine de l’introduction de la PrEP en France. De ces travaux il a conclu à l’efficacité de la PrEP et a acquis une conviction : il faut promouvoir l’usage de la PrEP qui est un outil indispensable à l’élimination du VIH dans le monde.

Réagir

Vos réactions (2)

  • PRep et préservatifs

    Le 19 octobre 2019

    Tous les prétextes sont bons pour ne pas mettre de préservatifs, et grâce à ça on observe une flambée des autres MST, Syphilis en particulier; par ailleurs la PRep a un coût exorbitant pour la SS, pour la satisfaction personnelle d'une minorité hurlante…

    Dr Daniel Muller

  • Un éventail de thérapeutiques

    Le 19 octobre 2019

    Encore un message rétrograde comme on aime en lire, à croire que le Dr Muller (…) n'a pas regardé la vidéo.
    Si on appliquait le même raisonnement à d'autres domaines de la médecine, on supprimerait la pilule et le stérilet, puisque le préservatif empêche aussi bien les grossesses pour un coût moindre, tout en empêchant les IST? N'est-il pas plus logique d'avoir un éventail de possibilités pour une épidémie qui dure depuis plus de 30 ans?
    Et peut-on réfléchir plutôt au coût d'un traitement par PREP par rapport au traitement au long cours du VIH et de ses complications, ainsi que du coût de la transmission du virus pour la communauté? Quand on regarde les faits de façon objective, on est loin de la réaction épidermique vis-à-vis de la "minorité hurlante".

    Dr Jérôme Adda

Réagir à cet article

Les réactions sont réservées aux professionnels de santé inscrits et identifiés sur le site.
Elles ne seront publiées sur le site qu’après modération par la rédaction (avec un délai de quelques heures à 48 heures). Sauf exception, les réactions sont publiées avec la signature de leur auteur.


Lorsque cela est nécessaire et possible, les réactions doivent être référencées (notamment si les données ou les affirmations présentées ne proviennent pas de l’expérience de l’auteur).

JIM se réserve le droit de ne pas mettre en ligne une réaction, en particulier si il juge qu’elle présente un caractère injurieux, diffamatoire ou discriminatoire ou qu’elle peut porter atteinte à l’image du site.