La Suède refuse le masque

Stockholm, le vendredi 28 août – Seul pays à n’avoir pas opté pour un confinement généralisé, la Suède est également le seul état européen à ne pas recommander à ses citoyens de porter un masque.

L’Europe se masque. Face au rebond épidémique des dernières semaines, que certains qualifient de seconde vague, les différents gouvernements européens estiment que le port du masque est la meilleure arme pour freiner la propagation du coronavirus. Déjà obligatoire dans les lieux clos, le port du masque l’est désormais dans la rue dans de nombreux pays et villes. Dernier exemple en date, Paris bien sûr, qui a rendu le masque obligatoire partout dès ce vendredi 8 heures.

Pas de confinement et pas de masque

Mais un pays peuplé d’irréductibles Vikings refuse encore et toujours de faire confiance au masque : la Suède, désormais le seul pays européen qui n’a rendu obligatoire (ni même recommandé) le port du masque dans les circonstances de la vie courante. Longtemps sur la même ligne, les autres pays scandinaves ont finalement décidé d’imposer le masque dans les transports en commun et certains lieux clos depuis deux semaines. « La Suède se retrouve seule avec la Somalie et le Yémen » ricane un professeur suédois de virologie.

La Suède ne fait décidément pas comme tout le monde dans cette lutte contre la pandémie de Covid-19. Déjà au printemps, elle avait été le seul état européen à refuser le confinement généralisé. Alors que des milliards de personnes restaient enfermés à domicile, les Suédois continuaient à aller au travail, à l’école ou au restaurant. Avec un bilan sanitaire mitigé : 5 800 habitants sont morts de la  Covid-19, soit le 7ème taux de mortalité par habitant le plus élevé au monde (très nettement au-dessus des taux constatés dans les autres pays scandinaves). Pour ce pays épargné par les guerres depuis 1815, ce serait le semestre le plus meurtrier depuis la famine de 1869.

Pour être complet, il faut sans doute souligner ici qu’à l’inverse de cette surmortalité relative, la Suède est l’un des pays occidentaux dont l’économie a le mieux résisté à la crise avec une baisse du PIB de 8,6 % au deuxième trimestre 2020 contre par exemple 13,8 % en France et 20,4 % au Royaume Uni.

La distanciation physique plutôt que le masque

Les autorités suédoises continuent malgré tout de défendre leur ligne sanitaire hétérodoxe. Anders Tegnell, l’épidémiologiste en chef du royaume (oui ce titre existe réellement) craint que le port du masque ne pousse les Suédois à ne pas respecter la distanciation physique. Même son de cloche à l’Agence de Santé Publique, qui considère le port du masque comme inutile. Dans le pays, seul l’extrême-droite appelle à rendre le masque obligatoire. « De nombreux pays suivent cette recommandation et c’est ce que nous devrions faire aussi » avance le leader du parti, Jimmie Akesson. Mais les sondages indiquent que la population soutient la politique anti-masque du gouvernement.

La Suède ne reste pas pour autant les bras croisés face au virus. Les habitants sont appelés à continuer le télétravail jusqu’à la fin de l’année 2020 et les rassemblements de plus de 50 personnes restent interdits. Les visites dans les maisons de retraite, particulièrement endeuillés (plus de la moitié des morts du Covid-19 y étaient résidents), sont toujours prohibés. Le royaume est pour l’instant relativement épargné par la deuxième vague, avec environ 200 nouveaux cas par jour (contre plus de 1 500 en juin) et moins de 10 décès par semaine.

QH

Copyright © http://www.jim.fr

Réagir

Vos réactions (12)

  • Inepte

    Le 28 août 2020

    "L'expert" qui prône la distanciation et récuse le masque, sous prétexte que le second nuirait à la première, ne comprend décidément rien, aussi ronflant que soit son titre nobiliaire.

    Le masque n'est qu'un élément de distanciation ! Tous les travaux prouvent un fait pourtant simple : autour d'une personne porteuse, la densité de virions diminue proportionnellement à l'éloignement, et le port de masque diminue (plus ou moins selon son type) l'éloignement nécessaire pour un même taux de contagiosité.
    Rien ne protège, mais diverses mesures contribuent au même résultat : la réduction d'une probabilité (d'un "risque") de transmission aérienne.

    Dr Pierre Rimbaud

  • Pas si incompétent "l'expert suédois"!

    Le 30 août 2020

    Je crois que l'on finira par se rendre à l'évidence, les suédois avaient raison depuis le début: le confinement n'a servi à rien si ce n'est de nuire aux couches les plus pauvres de la population, la fermeture des écoles se rapprochent d'une forme de maltraitance sur les enfants, le port du masque est une mauvaise mesure qui ne sert que la pollution de la planète et les nouveaux fabriquants de masque improvisés.

    Comme par hasard la Suède a la plus faible augmentation actuelle et ce sont les pays qui ont confiné le plus drastiquement qui enregistrent les taux les plus élevés. Il n'est peut-être pas si incompétent "l'expert suédois"!

    Dr Claude Bertoncini

  • Je pense que Voltaire aurait porté un masque...

    Le 30 août 2020

    Il faut relativiser tout cela et remettre dans le contexte local. La Suède n'est pas un pays a forte concentration de population, même dans les villes et ils n'utilisent pas à outrance l'air conditionné et autres systèmes de ventilation. Ils ont une hygiene de vie très tournée sur la nature et pas d'habitude de rassemblement dans les pubs après le travail comme au Royaume Uni: la distanciation est de fait et dans les habitudes de vie. Il demeure que ramené au nombre d'habitants c'est un des pays le plus touché. Beaucoup par discipline personnelle (Dixit des collègues de Lund), portent le masque en cas de concentration ou gardent leur distance de rencontre. Ces situations ne seraient pas possibles dans les pays à plus forte densité urbaine et avec un sens de l'application de recommendations plus aléatoires comme nous autres pays latins.

    Il faut chez nous imposer le port du masque parce que c'est le seul moyen de rappeler les compatriotes à la réalité de la contamination, même si par plaisir de l'indiscipline certains s'en passeront sous prétexte d'une envie libertaire. Je pense que Voltaire aurait porté un masque...

    Dr Pascal Rod

Voir toutes les réactions (12)

Réagir à cet article