Atogepant en prévention de la migraine : un espoir confirmé !

La migraine est une maladie neurologique souvent associée à une altération des activités quotidiennes et de la qualité de vie. L'atogepant, disponible par voie orale, est un antagoniste des récepteurs du peptide lié au gène de la calcitonine (CGRP) qui joue un rôle clé dans le déclenchement du processus migraineux. Il est approuvé aux Etats-Unis pour le traitement préventif de la migraine épisodique (EM) chez les adultes, c’est-à-dire pour des patients ayant moins de 15 jours de migraine par mois.

L’étude ELEVATE, essai randomisé en double aveugle, contrôlé par placebo, mené en Europe et en Amérique du Nord, a voulu évaluer l'efficacité, l'innocuité et la tolérabilité de l'atogepant 60 mg une fois par jour pour le traitement préventif de la migraine épisodique chez des patients n’ayant pas répondu antérieurement à d’autres médicaments préventifs oraux.

L'étude a porté sur des malades qui avaient eu au moins quatre jours de migraine au cours du mois précédent et qui avaient essayé au moins deux classes de médicaments pour prévenir la migraine sans obtenir d'amélioration. Au total, 309 adultes (18-80 ans, âge moyen 42,2 ans, femmes 89,5 %) n'ayant pas répondu à 2 à 4 classes de médicaments oraux conventionnels préventifs des crises migraineuses et ayant rapporté entre 4 et 14 jours de migraine mensuels ont été randomisés pour recevoir un traitement par atogepant 60 mg/ jour ou un placebo.

Le critère d'évaluation principal était le changement par rapport à la ligne de base de la moyenne des jours de migraine (MMD) sur une période de 12 semaines. Les critères d'évaluation secondaires comprenaient l'obtention d'une réduction d’au moins 50 % des jours de migraine mensuels, le changement par rapport à la ligne de base des jours de céphalées mensuelles moyennes et le changement par rapport à la ligne de base des jours d'utilisation de médicaments de la crise sur 12 semaines. Parmi les participants, 154 ont été randomisés dans le groupe atogepant et 155 dans le bras placebo ; 56 % d’entre eux avaient expérimenté 2 classes de médicaments oraux préventifs de la migraine sans succès et 44 % 3 classes ou plus.

Une diminution significativement plus importante du nombre de jours de migraine mensuels (moyenne [ET]) au cours des 12 semaines de traitement a été observée avec l'atogepant 60 mg (-4,20 [0,39]) par rapport au placebo (-1,85 [0,39] ; P<0,0001). Tous les critères d'évaluation secondaires ont montré une amélioration statistiquement significative avec l'atogepant par rapport au placebo au cours des 12 semaines de traitement : réduction de 3,7 jours mensuels de recours à un traitement de la crise migraineuse vs 1,1 jours (P<0,0001), augmentation du nombre de sujets ayant une réduction d’au moins 50 % du nombre de MMD (50,6 % vs 18,1 %, P<0,0001).

Les effets indésirables les plus fréquemment rapportés sous traitement (atogepant vs placebo, respectivement) comprenaient la constipation (10,3 % vs 2,5 %) et les nausées (7,1% vs 3,2%). Il n’a pas été observé de toxicité hépatique dans cette étude.

L'une des limites de l'étude était sa durée relativement courte de trois mois. Cependant, l’atogepant 60 mg s'est avéré efficace, sûr et bien toléré pour le traitement préventif de l'EM chez des sujets qui avaient expérimenté un échec de 2 à 4 classes de médicaments oraux préventifs, ce qui est porteur d’espoir pour des patients en échec thérapeutique. D'autres essais seront nécessaires pour évaluer l'efficacité et la sécurité à long terme de l'atogepant.

Dr Isabelle Méresse

Référence
D’après la présentation du Dr C. Tassoreli (Pavie, Italie). Atogepant for the Preventive Treatment of Migraine Among Participants With Episodic Migraine With Prior Treatment Failure: Results From the ELEVATE Trial. 75ème Congrès annuel de l’AAN, Boston, 22-27 avril 2023.

Copyright © http://www.jim.fr

Réagir

Vos réactions

Soyez le premier à réagir !

Les réactions aux articles sont réservées aux professionnels de santé inscrits
Elles ne seront publiées sur le site qu’après modération par la rédaction (avec un délai de quelques heures à 48 heures). Sauf exception, les réactions sont publiées avec la signature de leur auteur.

Réagir à cet article