L’efficacité de la vaccination contre la Covid-19…confirmée par une étude française

Paris, le lundi 11 octobre 2021 – Une étude française menée sur plusieurs millions de sujets confirme que la vaccination protège à plus de 90 % contre le risque de développer une forme grave de la Covid-19.

On le savait déjà mais cela va sans doute mieux en le répétant. Près de 8 mois après la publication de la première étude israélienne en population générale qui prouvait que les vaccins contre la Covid-19 étaient très efficaces pour prévenir les formes graves et les décès, un travail mené dans la population française confirme l’utilité de la vaccination contre la Covid-19. Mené par Epi-Phare, groupement chargé de « l’épidémiologie des produits de santé », cette étude a été réalisée à partir des données du SNDS (Système National des Données de Santé) sur plusieurs millions d’individus vaccinés et non-vaccinés.

93 % de protection contre les hospitalisations et les décès

L’étude a recensé les formes graves de Covid-19, menant à l’hospitalisation ou au décès, chez 7,2 millions de personnes âgés de 75 ans et plus et 15,4 millions d’individus âgés de 50 à 74 ans, chaque groupe étant composé à part égale de personne vaccinées et de non-vaccinées. Les chiffres collectés couvrent la période allant du 27 décembre 2020 (date du début de la campagne de vaccination en France) au 20 juillet 2021.

Les résultats sont sans appel (et sans surprise) : les vaccins contre la Covid-19 sont extrêmement efficaces pour prévenir le risque de forme grave de Covid-19. Le nombre d’hospitalisations et de décès liés au Covid-19 était ainsi réduit de 93 % chez les personnes vaccinées âgés de 75 ans et plus par rapport aux non vaccinés 14 jours après l’injection de la seconde dose. Les résultats sont similaires pour les personnes âgées de 50 à 74 ans : le risque d’hospitalisation est réduit de 92 %, celui de décéder de 86 %. L’étude n’a pas observé de différence d’efficacité selon le vaccin utilisé (Pfizer, Moderna ou AstraZeneca), avec des chiffres variant de 92 à 96 % de réduction des formes graves selon le vaccin. En résumé, les individus vaccinés ont neuf moins de chance d’être hospitalisés ou de décéder de la Covid-19 que les non-vaccinés.

Les vaccins semblent efficaces contre le variant delta

Les résultats de l’étude quant à l’efficacité à long terme des vaccins contre la Covid-19 sont plutôt rassurants. En effet, cinq mois après la seconde injection, la protection contre les formes graves restaient extrêmement fortes : elle était de 94 % chez les sujets âgés de 75 ans et plus et de 97 % pour ceux âgés de 50 à 74 ans. L’étude a également tenté de déterminer si les vaccins restaient efficaces contre le variant delta, en se focalisant sur les hospitalisations à compter du 20 juin 2021. L’efficacité semble maintenue, avec un taux de protection de 84 % pour les individus vaccinés de 75 ans et plus et de 92 % pour ceux âgés de 50 à 74 ans. Mais selon les auteurs de l’étude, la période étudiée (du 20 juin au 20 juillet) est trop courte pour permettre de tirer une conclusion définitive sur l’efficacité du vaccin contre le variant delta.

A l’issue de cette étude, certaines questions restent en suspens, comme l’efficacité des vaccins chez les sujets de moins de 50 ans, l’impact du variant delta ou l’utilité de l’injection d’une troisième dose pour l’ensemble de la population. Elle confirme en tous les cas que la campagne de vaccination menée en France ces neuf derniers mois a permis de sauver de très nombreuses vies.

Quentin Haroche

Copyright © http://www.jim.fr

Réagir

Vos réactions (8)

  • Que veut-on de plus ?

    Le 11 octobre 2021

    Cette étude française démontre une nouvelle fois la très grande efficacité de la vaccination contre les formes graves, les hospitalisations et les décès et ce chez des millions de personnes.
    Je ne veux pas mettre d'huile sur le feu mais il est plus que temps que ce qui reste des antivax et autres "dubitatifs" parmi les médecins et professionnels de santé acceptent enfin que la vaccination sauve de nombreuses vies. Ce qui est, après tout notre rôle principal.

    Dr Thibault Heimburger

  • Le miracle français !

    Le 12 octobre 2021

    Je suis toujours surpris de voir la différence entre les statistiques anglaises et israeliennes et les statistiques françaises. Mais c'est quand même très rassurant de vivre en France, j'ai l'impression d'être mieux protégés, probablement que ces étrangers ne savent pas vacciner, ça me rappelle un certain nuage qui avait pris soin de s'arrêter à nos frontières. Les bras m'en tombent! Pour rappel, les derniers chiffres anglais font état de 80% de vaccinés parmi les morts COVID, ce qui est à peu près leur taux de vaccinés en population générale, donc rien de nouveau sous le soleil. Et si cette vaccination était si efficace, pourquoi une troisième dose à 6 mois et des big pharma qui s'affairent à trouver des traitements précoces en essayant pour certains de fabriquer de la Pfizermectine. Heureusement les gens sont de moins en moins dupes...

    Dr Vincent Bentolila

  • Critique de l'étude Epi-Phare

    Le 17 octobre 2021

    Une critique solide et scientifique de cette étude a été faite par un statisticien et un mathématicien (spécialisé en modélisation)
    Elle est disponible ici:
    https://www.francesoir.fr/societe-sante/epi-phare-une-etude-dauto-validation-du-ministre-de-la-sante
    L'énorme biais qui l'invalide est décrit précisément.

    Hélène Banoun, pharmacien biologiste, membre du CSI

Voir toutes les réactions (8)

Réagir à cet article