Cancer de l’œsophage, quels facteurs nutritionnels ?

Le cancer œsophagien occupe la 7e place en terme d’incidence dans le monde et la 6e pour la mortalité. Son pronostic, qui reste sévère, semble lié à différents facteurs. Parmi ceux-ci, le rôle de l’alimentation suscite toujours beaucoup d’attention. Or, si l’on sait la responsabilité du tabac ou de la consommation d’alcool dans la survenue du cancer œsophagien, l’on connaît moins l’implication des facteurs nutritionnels. Une équipe chinoise vient de réaliser une méta-analyse de 15 études de cohortes, destinée à évaluer le lien entre l’alimentation et le pronostic du cancer œsophagien. Les auteurs notent d’entrée que toutes les études retenues concernent les facteurs alimentaires dans la période ayant précédé le diagnostic de cancer.

Sans surprise, l’analyse confirme un lien entre la consommation d’alcool et le pronostic du cancer. La consommation d’alcool au moment du diagnostic est corrélée à une augmentation du taux de mortalité, pour les patients présentant un carcinome épidermoïde (Hazard Ratio HR 1,29 ; intervalle de confiance à 95 % IC 1,07 à 1,55). Cette association n’est toutefois pas significative pour le pronostic de l’adénocarcinome œsophagien (HR 1,05 ; IC 0,84 à 1,32).

Les folates semblent bénéfiques

Il apparaît aussi que la consommation de folates est associée à une réduction du risque de mortalité, pour le carcinome épidermoïde œsophagien (HR 0,41 ; IC 0,25 à 0,69). Ce n’est pas la première fois que les folates sont impliqués dans le pronostic d’un cancer. Le déficit en folates pourrait affecter la méthylation de l’ARN et de l’ADN et altérer l’expression des gènes suppresseurs de tumeur et les proto-oncogènes. Mais cela reste pour le moment une hypothèse.

La revue de la littérature réalisée en préambule de cette méta-analyse montre toutefois des manques dans les travaux disponibles et la nécessité de poursuivre les recherches dans ce domaine, particulièrement sur les liens entre le pronostic du cancer œsophagien et l’alimentation après le diagnostic et pendant le traitement.

Dr Roseline Péluchon

Référence
Sun L-P. et coll. : Dietary factors and risk of mortality among patients with esophageal cancer: a systematic review. BMC Cancer, 2020 ; 20 : 287.

Copyright © http://www.jim.fr

Réagir

Vos réactions

Soyez le premier à réagir !

Les réactions aux articles sont réservées aux professionnels de santé inscrits
Elles ne seront publiées sur le site qu’après modération par la rédaction (avec un délai de quelques heures à 48 heures). Sauf exception, les réactions sont publiées avec la signature de leur auteur.

Réagir à cet article