Plutôt tourner le dos aux myorelaxants en cas de lombalgie aiguë !

Les recommandations nationales ne sont pas uniformes concernant l’utilisation des myorelaxants dans la prise en charge de la lombalgie aiguë. Aux Etats-Unis, les myorelaxants non-benzodiazépine sont considérés comme le médicament de choix dans cette indication, alors qu’ils ne sont pas recommandés en Belgique et que les guidelines du Royaume Uni ne les mentionnent pas.

Une revue de la littérature a été réalisée et 49 essais randomisés contrôlés ont été retenus pour une analyse de l’efficacité, tolérance et sécurité d’utilisation de cette classe thérapeutique dans la prise en charge de la lombalgie aiguë.

Si les myorelaxants non-benzodiazépine réduisent la douleur en 2 semaines ou moins, cet effet est très faible, de moins de 8 points sur une échelle de 0 à 100, inférieur au seuil nécessaire pour être perceptible cliniquement. Il n’apparaît pas dans l’analyse de réduction de l’impotence fonctionnelle.

Entre 3 et 12 semaines, les antispasmodiques non-benzodiazépine n’ont pas d’efficacité ou une efficacité très faible sur la douleur ou l’invalidité. C’est le cas aussi pour la lombalgie chronique. En revanche, ils augmentent le risque d’évènements indésirables (risque relatif RR 1,6 ; intervalle de confiance à 95 % 1,2 à 2,0), sans toutefois de notification d’effet indésirable grave. Il s’agit principalement de vertiges, somnolence, céphalées et nausées. Ces effets indésirables ne semblent pas impliqués dans des abandons de traitements.

Les auteurs précisent que les travaux recensés comportent de nombreux risques de biais et que ces résultats ne permettent pas d’établir des recommandations fermes. Ils encouragent les praticiens à échanger ces informations avec leurs patients avant la prescription d’un traitement myorelaxant.



Dr Roseline Péluchon

Références
Cashin AG et coll. : Efficacy, acceptability, and safety of muscle relaxants for adults with non-specific low back pain: systematic review and meta-analysis.
BMJ 2021;374:n1446. doi.org/10.1136/bmj.n1343

Copyright © http://www.jim.fr

Réagir

Vos réactions

Soyez le premier à réagir !

Les réactions aux articles sont réservées aux professionnels de santé inscrits
Elles ne seront publiées sur le site qu’après modération par la rédaction (avec un délai de quelques heures à 48 heures). Sauf exception, les réactions sont publiées avec la signature de leur auteur.

Réagir à cet article