Privilégier la PCI pour les patients Covid-19 + victimes d’un infarctus ST+

La pandémie liée au coronavirus 2019 (Covid-19) a eu un impact sur le traitement des infarctus du myocarde (IDM) avec sus décalage du segment ST (ST+) et notamment sur la possibilité de bénéficier d’une procédure interventionnelle coronaire percutanée (PCI) primaire.

Le but du registre Nord-Américain NACMI pour North American COVID-19 and STEMI registry est de pouvoir décrire les caractéristiques démographiques, le traitement et le devenir des patients atteints de Covid-19, victimes d’un IDM ST+. Ce registre observationnel prospectif, d’ailleurs toujours en cours, a été créé sous les auspices de trois sociétés de Cardiologie. Y ont été inclus les patients qui avaient un IDM ST + avec une Covid-19 confirmée (groupe COVID+) ou une Covid-19 en cours d’investigation.

Les patients ayant eu un IDM ST+ traité avant la pandémie Covid-19 (à savoir, entre 2015 et 2019) ont servi de groupe contrôle et ont été appariés, dans un rapport 2 :1 (en fonction de l’âge et du genre) à des patients qui avaient un IDM ST+ et une Covid-19.

Le critère composite principal était la survenue pendant l’hospitalisation d’un décès, d’un accident vasculaire cérébral, d’une récidive d’IDM et la nécessité d’une nouvelle revascularisation non-planifiée.

A la date du 6 Décembre 2020, 1 185 patients avec un IDM ST+ étaient inclus dans le registre NACMI (230 étaient Covid+ ; 495 étaient Covid en cours d’investigation et 460 appartenaient au groupe contrôle).

Un groupe de patients à haut risque

Comparés aux patients du groupe Covid en cours d’investigation, les patients Covid + :

  1. appartenaient plus souvent à une minorité ethnique (hispaniques : 23 % ; Noirs : 24 %) et étaient plus souvent (46 %) diabétiques (tous p < 0,001).
  2. étaient souvent en choc cardiogénique (18 %) mais n’ont bénéficié d’une coronarographie que dans 78 % des cas (tous p < 0,001).

Parmi les patients Covid + qui ont bénéficié d’une coronarographie, 71 % ont eu une PCI primaire et 20 % ont été traités par le seul traitement médical (les deux p < 0,001 par rapport au groupe contrôle).

Un des événements du critère principal est survenu chez 36 % des patients Covid+, 13 % des patients Covid-19 en cours d’investigation et 5 % des patients du groupe contrôle (p < 0,001 par rapport au groupe contrôle).

En conclusion, les patients Covid+ qui ont un IDM ST+ représentent un groupe de patients à haut risque qui a des caractéristiques démographiques et cliniques particulières.

Chez ces patients, la PCI est faisable ; en accord avec les recommandations actuelles, la PCI primaire reste la stratégie de reperfusion coronaire à privilégier.

Dr Robert Haïat

Référence
Garcia S et coll. : Initial Findings From the North American COVID-19 Myocardial Infarction Registry. J Am Coll Cardiol 2021 : 77 : 1994-2003.

Copyright © http://www.jim.fr

Réagir

Vos réactions

Soyez le premier à réagir !

Les réactions aux articles sont réservées aux professionnels de santé inscrits
Elles ne seront publiées sur le site qu’après modération par la rédaction (avec un délai de quelques heures à 48 heures). Sauf exception, les réactions sont publiées avec la signature de leur auteur.

Réagir à cet article