Vaccin contre la grippe : l’autre victime du Covid-19 ?

Paris, le lundi 27 avril 2020 - L’appropriation par la population des gestes barrières et la mise en place du confinement auraient prématurément mis fin à l’épidémie de grippe saisonnière.

Ainsi, selon des données du Centre européen de prévention et de contrôle des maladies, cette saison, deux fois moins de personnes ont été admises en réanimation pour grippe par rapport à l’année dernière.

De même une étude du Centre japonais de lutte contre les maladies, affirme que l’épidémie de grippe a été plus faible en raison des mesures de confinement.

On peut rapporter également les propos d’Holger Rabenau, virologue à l'Hôpital universitaire de Francfort qui confirme auprès de l’agence Reuters : « la saison de la grippe s'est achevée plus tôt qu'à l'accoutumée cette année et cela est probablement dû aux mesures prises contre le SARS-CoV-2, comme la distanciation sociale et le port du masque ». 

Paradoxalement cette fin prématurée pourrait être une mauvaise nouvelle. Ainsi, le prochain vaccin contre la grippe pourrait avoir une efficacité moindre. En cause : un échantillon plus réduit de cas, moins de données disponibles et un retard dans leur traitement.

Toujours auprès de l’agence Reuters, Pasi Penttinen, du Centre européen de prévention et de contrôle des maladies explique ainsi que les dernières mutations du virus pourraient ne pas être connues et donc aboutir à l’élaboration d’un vaccin moins efficace.

Xavier Bataille

Copyright © http://www.jim.fr

Réagir

Vos réactions

Soyez le premier à réagir !

Les réactions aux articles sont réservées aux professionnels de santé inscrits
Elles ne seront publiées sur le site qu’après modération par la rédaction (avec un délai de quelques heures à 48 heures). Sauf exception, les réactions sont publiées avec la signature de leur auteur.

Réagir à cet article