Coupures d'électricité : les patients sous respirateur ne sont pas prioritaires !

Paris, le mardi 6 décembre 2022 - La réglementation ne prévoit pas d'épargner de coupures d'électricité les patients sous respirateurs artificiels à domicile.

Y-aura-t-il des coupures d'électricité cet hiver ? La question inquiète désormais tous les Français, alors qu'une grande partie du parc nucléaire français est malheureusement à l'arrêt, faute d'entretien suffisant. Depuis quelques jours, le gouvernement mène une communication subtile, prévenant les Français que des "délestages" (comprenez des coupures de courant occasionnelles de 2 heures) pourront avoir lieu, tout en indiquant qu'il n'y a pas lieu de paniquer.

Les autorités ont évidemment anticipé ce risque et un arrêté du 5 juillet 1990 donne une liste des services prioritaires qui ne pourront en principe jamais subir de délestages. Parmi eux, on trouve fort logiquement les établissements de santé. Notre service de santé ne sera donc a priori pas affecté par la crise énergétique ou en tout cas qu'indirectement du fait de la désorganisation inévitablement provoquée par ces coupures d'électricité.

Mais à la lecture de l'arrêté, on constate que les personnes utilisant un dispositif médical vital à domicile et notamment les personnes sous respirateurs artificiels ne font pas partie du public prioritaire. Invité ce lundi sur le plateau de BFM TV, Laurent Méric, porte-parole d'Enedis (filiale d'EDF qui gère le réseau électrique), a confirmé que "les personnes à haut risque vital ne font pas partie des clients prioritaires" et qu'ils étaient "éventuellement délestables" selon une formulation que l'on peut qualifier de malheureuse.

Devant le regard inquiet des journalistes sur le plateau, le responsable d'Enedis a toutefois tenu à rassurer les téléspectateurs, indiquant qu'il existait bien une procédure spécifique pour protéger ces patients. Ces derniers sont ainsi invités à se manifester auprès de leur agence régionale de santé (ARS) qui les signalera ensuite à Enedis. Si ces patients sont concernés par un délestage, Enedis les préviendra 48 heures à l'avance. "On a une attention particulière à leur égard, ils ont un numéro de téléphone dédié, on va les appeler pour voir s'ils ont pris des précautions" tente de rassurer Laurent Méric. Si nécessaire, ces patients seront envoyés "dans un endroit qui ne sera pas délesté pour que la plus grande garantie leur soit apportée".  

Des explications loin de satisfaire les oppositions, qui se sont engouffrées dans la brèche et utilisent depuis 24 heures les propos du porte-parole d'Enedis pour multiplier les attaques contre l'exécutif. A l'extrême-droite, Marine Le Pen dénonce des "propos ahurissants" tandis que Jordan Bardella, nouveau président du Rassemblement National, fustige un gouvernement "qui semble avoir perdu de vue tout respect élémentaire des Français et plus particulièrement des plus fragiles". A gauche, le député LFI Damien Maudet commente : "cinq ans de Macron pour en arriver là, terrorisant de penser qu'il en reste cinq autres".

L'affaire a pris une telle importance que le Président de la République lui-même a pris la parole sur le sujet. Actuellement en déplacement en Albanie, le chef de l'Etat a dénoncé ce mardi matin "des scénarios absurdes qui font peur aux gens" et a recadré "les autorités et entreprises publiques dont le rôle n'est pas de transférer la peur ni de gouverner par la peur". Comme souvent, le Président de la République semble découvrir dans la presse la communication de ses propres troupes.

Grégoire Griffard

Copyright © http://www.jim.fr

Réagir

Vos réactions (6)

  • Coupures d'électricité

    Le 06 décembre 2022

    Le "délestage" des incompétences aux effets meurtriers est-il prévu ?

    Dr M Nacht

  • Pannes d’électricité...

    Le 06 décembre 2022

    ... faute d’entretien des centrales nucléaires combattues par nos écologistes et notre gauche (et peut être vous même qu’en sait-on) depuis leur création. Vous faites vite pour dénoncer les responsables, cela indique dès le début de votre article un parti pris certain… dommage pour un journaliste qui ne devrait pas en faire un conflit sans démonstration sur l’origine exclusive du problème qu’est la guerre en Ukraine. Allez maintenant chercher la première victime d’un respirateur en panne pour compléter vos futurs articles.

    Dr A Haertig

  • Délestage de particuliers

    Le 06 décembre 2022

    Répondant à des questionnements le porte parole d'Enedis a signifié que les patients bénéficiant d'une aide respiratoire mécanique pouvaient faire l'objet de délestage, en indiquant « qu'il existait bien une procédure spécifique pour protéger ces patients. Ces derniers sont ainsi invités à se manifester auprès de leur agence régionale de santé (ARS) qui les signalera ensuite à Enedis. Si ces patients sont concernés par un délestage, Enedis les préviendra 48 heures à l'avance. On a une attention particulière à leur égard, ils ont un numéro de téléphone dédié, on va les appeler pour voir s'ils ont pris des précautions ».
    On lui reproche d'avoir simplement dit la vérité, mais il convient de considérer que n’étant ni journaliste ni politique, il est censé répondre avec sincérité et donc sans mentir. En effet dans son cas sa responsabilité pour information inexacte (n'ayant pas éventuellement permis de prendre les mesures adéquates) pourrait être recherchée en cas d'incident grave, ce qui n'est pas le cas des autres commentateurs. Ils ont donc 48 heures pour pallier un éventuel défaut électrique, et on leur suggère de se transporter dans une zone non concerné (chez des amis ou de la famille) et que le délestage ne sera déclenché qu’après vérification de ces faits. Il n'y a là rien de très angoissant si l'information est correctement relayée.
    On peut cependant s'étonner qu'au XXIème siècle en France ces appareils respiratoires ne soient pas protégés d'une panne électrique de seulement deux heure (alors qu'une panne plus longue peut survenir en tout temps) par un onduleur, comme le sont la plupart des systèmes critiques dont les serveurs informatiques, voire certains systèmes domestiques.

    Dr J-J Le Moine

  • " Usine à gaz " ?

    Le 07 décembre 2022

    On reproche au porte parole d'Enedis d'avoir répondu de manière factuelle (mais maladroite ?) à la question qui lui était posé .
    M. Braun reprochait il y a peu (en les menaçant) aux réanimateurs pédiatres de parler de "Tri" : le poids des Maux, jugé inaudible par la population générale même si il renvoie à la triste réalité.
    On redécouvre que toutes les vérités ne sont pas bonnes à dire ou à entendre ?
    Comme souligné par le Dr A Haertig, la responsabilité de l'invasion de l'Ukraine est très discutable, en France en tout cas. Le poids historique des "Khmers Verts" est patent.
    XXIème siècle oblige, est-il stupide de penser que notre dépendance électrique va aller croissante ? En voiture Simone qui ne veut pas d'éolienne devant chez elle.
    XXIème siècle oblige, est-il décliniste de constater notre dépendance massive tous azimuts, notre incapacité aux développements vaccinaux per Covid. Devenir importateur d'électricité, qui l'eut cru ?
    Même si le parcours semble "fléché", comment ne pas penser au caractère anxiogène des évolutions potentielles à venir... pour ceux qui sont concernés ?
    Reste à constater que la "peur n'évite pas le danger" mais elle peut l'anticiper. Elle sait aussi faire ou conforter les leaders, d'où qu'ils viennent. Aucun "bord" ne peut le contester puisqu'il en profite ou l' a fait.
    Reste à évoquer à juste titre les infections graves à Strepto A, en rappelant la situation tendue en... amoxicilline ou de rappeler (comme son directeur aujourd'hui)... qu'il reste de la place dans la salle des espèces disparues du Muséum d'Histoire Naturelle.

    Dr JP Bonnet

  • Mais qui ...

    Le 10 décembre 2022

    ... quel abruti, et je pèse mes mots, a pu penser comme cela ?

    Pr André Muller

  • "Les oppositions se sont engouffrées..."

    Le 11 décembre 2022

    Ces oppositions profitent de toutes occasions pour égratigner le gouvernement, c'est leur rôle, pas le plus noble ni le plus honnête. Mais le JIM fait-il partie de l'opposition ? Pourquoi un tel titre dégonflé par la suite de l'article ?

    Dr P Castaing

Réagir à cet article

Les réactions sont réservées aux professionnels de santé inscrits et identifiés sur le site.
Elles ne seront publiées sur le site qu’après modération par la rédaction (avec un délai de quelques heures à 48 heures). Sauf exception, les réactions sont publiées avec la signature de leur auteur.


Lorsque cela est nécessaire et possible, les réactions doivent être référencées (notamment si les données ou les affirmations présentées ne proviennent pas de l’expérience de l’auteur).

JIM se réserve le droit de ne pas mettre en ligne une réaction, en particulier si il juge qu’elle présente un caractère injurieux, diffamatoire ou discriminatoire ou qu’elle peut porter atteinte à l’image du site.