Enfants prématurés : quelles conséquences sur le neuro-développement ?

Interview du Pr Pierre-Yves ANCEL, épidémiologiste, Université de Paris, Hôpital Cochin Port-Royal, AP-HP

Chaque année en France, 55 000 enfants naissent prématurés. À l’âge de 5 ans et demi, seulement 1/3 des enfants nés extrêmes prématurés et environ la moitié des grands et modérément prématurés connaissent un développement normal. Les autres peuvent présenter des difficultés, allant de handicaps sévères à des difficultés dans les domaines moteurs, sensoriels, cognitifs, ou du comportement. Publiée dans le British Medical Journal (1), l’enquête EPIPAGE-2, réalisée par les chercheurs de l’équipe Inserm-Université de Paris EPOPé*, s’est intéressée au suivi, jusqu’à l’âge de 5 ans et demi, de 3083 enfants nés prématurément. Le Pr Pierre-Yves Ancel revient pour le JIM sur les résultats de cette enquête.

* Équipe de Recherche en Épidémiologie Obstétricale, Périnatale et Pédiatrique

1.    Pierrat V et al. Neurodevelopmental outcomes at age 5 among children born preterm: EPIPAGE-2 cohort study BMJ 2021; 373 :n741 doi:10.1136/bmj.n741

Réagir

Vos réactions

Soyez le premier à réagir !

Réagir à cet article

Les réactions sont réservées aux professionnels de santé inscrits et identifiés sur le site.
Elles ne seront publiées sur le site qu’après modération par la rédaction (avec un délai de quelques heures à 48 heures). Sauf exception, les réactions sont publiées avec la signature de leur auteur.


Lorsque cela est nécessaire et possible, les réactions doivent être référencées (notamment si les données ou les affirmations présentées ne proviennent pas de l’expérience de l’auteur).

JIM se réserve le droit de ne pas mettre en ligne une réaction, en particulier si il juge qu’elle présente un caractère injurieux, diffamatoire ou discriminatoire ou qu’elle peut porter atteinte à l’image du site.